L'édito de Pascal Boniface

L’honneur des Japonais

Édito
15 mars 2011
Le point de vue de Pascal Boniface

Le Japon vient d'être frappé par la pire catastrophe qu'il ait connu depuis 1945. Un bilan provisoire qui fait d'ores et déjà état de milliers de morts. L’état des centrales nucléaires, la possibilité d'une éventuelle réplique de grande ampleur du tremblement de terre ou d'un futur tsunami et de graves questions sur les conséquences économiques de ce drame dans un pays déjà inquiet sur son avenir, provoquent l’anxiété.

Le respect des normes antisismiques a permis d'empêcher que le bilan humain soit beaucoup plus lourd. Il n'y a qu'à comparer avec ce qui s'est passé en Haïti il y a 14 mois. Mais il y a un autre phénomène beaucoup plus frappant qui n'est sans doute pas suffisamment mis en valeur dans les médias, c'est l'extrême dignité et le courage avec lesquels les Japonais ont vécu les événements. Une véritable la discipline, dans des moments troubles où les comportements individuels peuvent vite donner lieu à des dérapages.

Ils font preuve d’un sens remarquable des responsabilités, d’une solidarité citoyenne d'une rare intensité. Pas de panique, de déchaînement de violence, de lutte entre les individus pour avoir accès aux biens devenus rares et manquants. Il est parfois de bon ton de se moquer légèrement du caractère jugé trop collectif, du trop grand respect des procédures, du formalisme parfois excessif des Japonais mais il faut rendre hommage à leurs réactions empreintes d'un grand sens des responsabilités. Tout autant que les constructions antisismiques, c’est cela qui a limité l'impact négatif de ce drame. La réaction des Japonais face à cette immense catastrophe force le respect et l'admiration.
 


 

Tous les éditos