L'édito de Pascal Boniface

« Football Management : Comment les meilleurs dirigent leur équipe ? »

Édito
18 septembre 2013
Le point de vue de Pascal Boniface
Vincent Duluc, leader de la rubrique football à l’Équipe, et David Marmo, Directeur Associé du cabinet de conseil OasYs Mobilisation, viennent de publier « Football Management. Deschamps, Mourinho, Ferguson, Wenger... Comment les meilleurs dirigent leur équipe » (Eyrolles). Ils répondent aux questions de Pascal Boniface, directeur de l’IRIS.
 
 

Peut-on comparer management sportif et management entrepreneurial ?
 
S’il existe quelques disparités entre les deux mondes (niveaux de rémunération moyen, exposition médiatique, 11 joueurs sur le terrain seulement et les autres qui regardent, les joueurs qui sont des actifs des clubs), de nombreuses similitudes rapprochent le management sportif et le management dans l’entreprise. L’idée n’est pas de comparer dans le sens de juger l’un ou l’autre, mais de s’inspirer de la vitrine médiatique qu’est le football pour questionner ses propres méthodes managériales au quotidien. Ainsi, dans le livre, nous traitons 17 thèmes managériaux classiques au travers du prisme du football, en interrogeant les acteurs (Rémi Garde, Raymond Domenech et d’autres) ou en observant leurs pratiques (Ancelotti, Mourinho, Guardiola,…). A partir de cette observation, nous suggérons d’appliquer les actions observées ou bien nous proposons au contraire d’autres voies plus adaptées au management en entreprise. D’ailleurs, les deux mondes peuvent s’inspirer l’un de l’autre.
 
 

Que peuvent apprendre les managers sportifs des règles de gestion de l’entreprise ?
Les managers sportifs sont en général plutôt ouverts à chercher de nouvelles idées chez les équipes de tête ou bien dans d’autres sports. La thématique majeure sur lesquelles les entreprises travaillent aujourd’hui est l’accompagnement humain du changement : communiquer, faire adhérer, développer son relationnel au-delà de sa technique... Les dernières affaires médiatiques qui concernent les clubs aujourd’hui (Gomis, Thauvin, Alessandrini pour ne citer que quelques exemples) illustrent la nécessité de creuser cet aspect-là. Une première piste de travail pour eux serait d’apporter un peu plus de rationalité dans leurs actions et décisions au quotidien. Une seconde piste serait de résister à la tentation de tout changer après deux ou trois mauvais matchs : se fixer et surtout tenir une stratégie à moyen terme, et l’accompagner auprès de tous les acteurs. Mais il est vrai que de plus en plus de clubs sont gérés aujourd’hui comme des entreprises, avec de nombreux présidents de clubs qui dirigent également une société « à la ville ».   
 
 

Qu’est-ce que les managers d’entreprise peuvent apprendre du monde sportif ?
Dans le monde de l’entreprise, le sport est une source inépuisable sur les thèmes de la motivation, de l’engagement, de l’esprit d’équipe, la gestion de la pression, la culture de la victoire, etc. Toute la difficulté devient alors de mettre en œuvre les grands principes identifiés dans un contexte bien différent qui est celui de son équipe au quotidien. Parmi les 17 thèmes que nous traitons dans le livre (motivation, recadrage, communication, délégation, intergénérationnel,…), si nous devions en citer un majeur pour tous les managers d’entreprise, ce serait l’importance de s’appuyer sur des relais au quotidien. Tous les grands entraîneurs et les plus grands joueurs se sont toujours appuyés sur des relais sur le terrain : Jacquet et Zidane avaient Deschamps et Blanc, Guardiola et Messi avaient Xavi et Iniesta… Si les leaders d’équipe sont importants, des relais solides et fiables le sont tout autant !
Tous les éditos