Publications
Note de lecture

Vainqueurs et vaincus. Lendemains de crise

Stéphane Dubois, Professeur agrégé de Géographie / Automne 2010

François Heisbourg Paris, Stock, coll. « Parti pris », 2010, 136 p.

Dans son dernier ouvrage, François Heisbourg part d’un constat strict : « certaines crises économiques sont associées à des bouleversements stratégiques » (p. 9). Son objectif heuristique est donc clair : entrevoir les ruptures et les transformations que la Grande Récession de 2007-2009 a engendrées dans l’ordre géopolitique et géo-économique planétaire.
Le premier fait mis en exergue par l’auteur est l’exceptionnelle décélération économique que la crise a produite à l’échelle mondiale. Toutes les économies connaissent un net « coup de frein » (p. 15) qui se traduit, dans le meilleur des cas, par un ralentissement de la croissance, et le plus souvent par un phénomène brutal de récession.
Toutefois, un État sort triomphant de la tempête : la Chine. Victime d’un affaissement de plus de 20 % de son commerce extérieur entre 2007 et 2008, elle est parvenue à contrecarrer une crise qui aurait pu être dévastatrice pour son économie. La Chine en tire alors un triple facteur de rayonnement : d’une part elle a su efficacement s’adapter à un contexte qui eut pu lui être fatal, d’autre part elle transforme son système économique en un véritable modèle de croissance (face à l’atonie des pays industrialisés) et, enfin, elle supplante l’ennemi géopolitique historique qu’est le Japon.
Cependant, comme le note François Heisbourg, sa transfiguration est assez retenue sur le plan géopolitique, ce que les autorités chinoises évoquent en termes « d’émergence pacifique » (p. 49). Certes, elle use à l’envi du concept états-unien de G2 pour prétendre, du moins sur le plan rhétorique, à un statut de superpuissance partagé avec les États-Unis. Toutefois, elle ménage ces derniers et s’affiche d’abord comme une puissance géopolitique à l’échelle régionale. Car, acquise à des conceptions « ultra-westphaliennes » (p. 40), elle cherche surtout à consolider son unité nationale contre les forces centrifuges qui animent ses marges (Xinjiang, Tibet) et à défendre ses intérêts dans la sphère asiatique.
Seules demeurent des menaces à terme : le défi à venir du vieillissement, les problèmes écologiques d’un territoire grevé par de très lourdes inégalités régionales, et un système politique (le léninisme de marché) dont le caractère dictatorial est accepté par la population au nom d’une « légitimité de performance » (p. 46) économique. Que la croissance cesse et le risque d’instabilité populaire pourrait devenir réel. Mais tout ceci n’est que supputation pour un État qui connaît aujourd’hui un triomphe « durable, autoritaire et planétaire » (p. 49).
Le fulgurant essor chinois est d’autant plus incontestable que la première puissance mondiale connaît, depuis 2007, un net trou d’air économique. Cependant, au-delà des analyses déclinistes, la crise a aussi manifesté la grande « capacité de rebond » (p. 52) américaine. Toutefois, le maintien de l’hyperpuissance états-unienne a induit une très nette détérioration des comptes de l’État. D’où un possible redéploiement de la politique étrangère américaine, ne serait-ce qu’au nom d’un impératif d’économie. L’unilatéralisme « coûteux et peu efficace » (p. 65) est à proscrire au bénéfice « d’un dialogue stratégique à large spectre » (p. 67).
En revanche, Union européenne et Japon sont les grands vaincus de la crise : les « éclopés » (p. 71) du Système-monde. Sans complaisance, l’auteur démontre la crise généralisée des finances des États du Vieux Monde. Il insiste également sur l’impuissance des Institutions européennes à proposer, face aux difficultés économiques, une réponse commune aux États membres. À cette aune, Heisbourg est très pessimiste pour la construction européenne : « déjà enlisée auparavant, [elle] risque d’être mise à mal » (p. 73), tout particulièrement vis-à-vis d’une Russie qui, quoique gravement affectée par la crise, pousse nettement son avantage géopolitique en Europe de l’Est.
À l’égard du Japon, le constat posé est sans appel. Le déclin d’un pays qualifié de « déclassé » (p. 74) est jugé probable face à une Chine dont il est devenu commercialement dépendant (mais quel État dans le monde ne l’est pas ?) et qui est en train de le dépasser économiquement (ce fut déjà le lot de tous les États avancés d’Europe occidentale).
Pour conclure, François Heisbourg révèle, avec optimisme, « la relative bonne tenue de nombre des pays les plus pauvres » (p. 105), laquelle serait due, entre autres, à « l’accès accéléré de leur population aux technologies de l’information et de la communication » (p. 132). Mais c’est aussi simplement l’unique conséquence positive d’une marginalisation sans cesse accrue des économies impécunieuses à l’égard des actuelles logiques financières et commerciales.

In fine, la nécessité de rétablir la croissance pousse les États, de façon regrettable, à laisser de côté de grandes questions déterminantes pour le développement durable de la planète, dont la problématique environnementale. Et pourtant, l’auteur souligne deux choses. D’une part l’urgence de la situation. D’autre part, les États auraient tout intérêt à considérer les technologies propres comme une opportunité prometteuse dans la mesure où elles seront indubitablement un « relais de croissance et un facteur de puissance y compris stratégique » (p. 134). Aux décideurs politiques de s’atteler à la tâche de préparer l’avenir en tirant les leçons des erreurs du passé. C’est à cette prise de conscience qu’invite François Heisbourg.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...