Publications
Note de lecture

Nourrir les hommes

Stéphane Dubois - Agrégé de Géographie / Été 2009

Jean-Paul Charvet (sous la dir.) Paris, Cned Sedes, 2008. 318 p.

couv-2009-08-030.jpg  D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires. Nourrir les hommes est donc une question porteuse d’inquiétudes, mais aussi brûlante d’actualité : la FAO n’annonce-t-elle pas le retour de la faim dans le monde avec le franchissement du cap tragique de plus d’1 milliard d’être humains sous alimentés durant l’année 2009 ? Le riche travail de J.-P. Charvet n’en est alors que plus justifié, d’autant qu’il a su s’entourer d’éminents collègues, tous spécialistes comme lui de géographie rurale et agricole.



Dans les États développés du Nord, les systèmes agroalimentaires – « façon dont les hommes s’organisent et organisent l’espace aux différentes échelles afin de consommer et de produire leur nourriture » (p. 17) – sont caractérisés par leur remarquable productivité et par des alimentations richement carnées où les problèmes alimentaires sont d’abord conséquence de l’excès (l’obésité par exemple) que du manque. Pour ces territoires, le défi consiste à maintenir de hauts niveaux de production garantissant des exportations massives et la durabilité d’un opulent système économique à la fois agro-industriel et agro-tertiaire.


 


Cependant, pour assurer la pérennité de leur développement, les agro-systèmes du Nord doivent résoudre les externalités négatives que leur mode de croissance a pu engendrer. À cet égard, les politiques agricoles (PAC et Farm Bill principalement) sont en cours de libéralisation croissante. Les aides sont découplées de la production et les stratégies productives deviennent de plus en plus subtiles afin de parvenir à la « garantie des revenus agricoles » (p. 98). Par ailleurs, le tournant agro-environnemental des techniques de culture est de plus en plus net, en UE notamment, suite à l’adoption du principe de l’éco-conditionnalité des subventions. Toutefois, certains États du Nord restent concernés par de lourds problèmes. Tel est le cas des agricultures d’Europe orientale, qui ont dû régler l’épineuse question de la décollectivisation postsoviétique, et qui disposent de systèmes agricoles très fragmentés – lesquels juxtaposent des formes d’exploitation néo-collectivistes, familiales face à un puissant agrobusiness – qui demeurent, nonobstant, caractérisés par « un fort potentiel de production encore partiellement inexploité » (p. 126).


 


Dans le monde en développement, les problématiques agricoles sont encore plus enchevêtrées. Aire frappée par la sous-nutrition, cette partie de la planète est aussi la première zone d’importation de produits alimentaires et, partant, est frappée de plein fouet par le brutal renchérissement du cours des matières premières agricoles (surtout lié, il faut le rappeler, à des mouvements de spéculation et au détournement de plus en plus massif des productions agricoles vers des usages non alimentaires). Dès lors, la « facture des importations céréalières des pays les plus pauvres devrait augmenter de plus 50 % en 2008 après avoir augmenté de plus de 33 % en 2007 » (p. 22). Mais il s’agit également de la région du monde où les mutations alimentaires sont les plus irréfragables : demande globale accrue et abandon très progressif des régimes alimentaires végétaux pour des modes de consommation plus carnés dans le cadre du phénomène de transition alimentaire. Subséquemment, les États du Sud sont au cœur de deux grandes mutations agricoles planétaires : « des productions de plus en plus animales » (p. 203) et une orientation massive des grains vers la nourriture des troupeaux. Quant à leurs structures de production, elles sont encore duales. Cette schizophrénie agricole s’explique, d’un côté, par la permanence d’agricultures vivrières qui, loin d’être anecdotiques, gardent une importance vitale. Sources d’emploi et d’alimentation des populations, elles sont aujourd’hui en phase de modernisation, nombre d’entre elles versant dans le « vivrier marchand » (p. 161), malgré des problèmes prégnants (faiblesse de l’aide de l’État, sous-développement technique, finitude des terroirs). D’un autre côté, les agricultures du Sud sont alignées sur la mondialisation des flux agricoles grâce à des cultures commerciales à finalité exportatrice. À cette aune, certains États réussissent fort bien. Le Brésil, déjà « ferme du monde » (p. 225), dispose d’un solde agricole largement positif en développant des productions stratégiques (soja, viande). Plus ponctuellement, c’est grâce à des choix productifs très ciblés que des États du Sud sont devenus des acteurs majeurs du marché agricole mondial — le Pérou grâce aux asperges et aux mangues, le Costa Rica au café et aux ananas. Mais la dépendance aux cultures d’exportation peut être aussi délétère : positionnement sur des productions obérées par la concurrence et la chute historique des cours (cacao de Côte d’Ivoire), soumission aux firmes transnationales oligopolistiques qui régissent la sphère de la commercialisation/distribution des produits, creusement des hiatus spatiaux entre les régions agricoles qui réussissent et celles qui se marginalisent.


 


Dans tous les cas, du Nord au Sud, les agricultures mondiales devront drastiquement augmenter leurs productions d’ici à un avenir proche. Car ce n’est pas la mer qui nourrira l’humanité : signe d’un inquiétant overfishing, les captures plafonnent cependant que l’aquaculture, malgré un bond productif récent et spectaculaire, ne peut guère prétendre à une massification sans cesse accrue de la disponibilité alimentaire des denrées halieutiques. In fine, l’augmentation productive agricole passe par une reprise du mouvement d’intensification des cultures, mais selon une approche tempérée, sachant faire coexister des agricultures conventionnelles respectueuses de l’environnement avec des agricultures de qualité, garanties par des labels, certes d’abord positionnées dans les États riches mais qui offrent également des perspectives pour les États du Sud. L’État disposant le plus de fermes labellisées « agriculture biologique » n’est-il pas, avec l’Italie, le Mexique ?

Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...