Publications
Note de lecture

Shanghai-Paris

Philippe Hayez, Enseignant à Sciences-Po Paris / Printemps 2010

Thierry Sanjuan Paris, Autrement, coll. « Atlas Mégapoles », 2009

Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps des concessions étrangères, le géographe Thierry Sanjuan, professeur à Paris-I, qui étudie la Chine depuis quinze ans, nous offre un portrait d’une grande richesse de la première ville de Chine et de la neuvième cité mondiale. Dans l’esprit de cette nouvelle collection d’atlas au format pratique[1], il nous livre une analyse sur trois plans, étudiant la mégapole dans ses dimensions mondiale, régionale et locale. Des photos, des schémas et des cartes dignes d’un manuel éclairent utilement le propos.
Comme le savent les lecteurs de la remarquable Histoire de Shanghai de Marie-Claire Bergère (Fayard, 2002), Shanghai, comme la Chine elle-même, vit en réalité une renaissance. Longtemps ville secondaire du delta du Yangze, dépassée sur le plan politique et commercial par ses voisines Nankin (Nanjing) et Suzhou, la cité ne prit son essor, comme Canton, qu’après la première guerre de l’opium (1839-1842) sous l’effet de « traités inégaux » qui imposèrent à l’Empire l’ouverture au commerce avec l’Occident. Devenue au début du xxe siècle la grande métropole industrielle grâce aux « tycoons » étrangers et aux entrepreneurs chinois, elle est le lieu contradictoire de la domination occidentale et de la naissance de l’ordre nouveau[2]. Punie par ses nouveaux maîtres après 1949, elle n’a dû son renouveau qu’à la protection de deux de ses maires, issus de la 3e génération des dirigeants communistes, Jiang Zemin et Zhu Rongji, qui la dirigèrent entre 1985 et 1991 avant de continuer à veiller sur sa destinée en tant respectivement que président de la République et Premier ministre.
Thierry Sanjuan établit bien le caractère tout relatif de la notion d’avantage géographique de la ville. Présentée traditionnellement comme la « tête du dragon » que serait le fleuve Yangze, Shanghai est bien devenue le point d’approvisionnement des villes de Chine centrale de Wuhan à Chengdu en passant par Chongqing. Mais le cloisonnement persistant de la Chine intérieure – malgré le nouveau barrage des Trois Gorges – oriente surtout la cité vers le monde extérieur. Rivale en cela de Hong Kong, elle appartient avant tout, comme l’a fait valoir l’économiste François Gipouloux, au réseau des villes d’Asie orientale (Corée, Japon, Taiwan).
Ceux qui, lors de la démonstrative visite que lui fit Deng Xiaoping en 1991, doutaient de la capacité des autorités locales et nationales à relever le pari lancé doivent en convenir : le paysage urbain a été transformé en vingt ans comme dans peu d’autres villes au monde, Dubaï excepté. Si le Bund conserve sa ligne de façades emblématiques du commerce étranger des années folles, autoroutes, ponts et aéroports ont surgi. De l’autre coté du fleuve Huangpu, qui divise désormais la ville et dont les rives sont visitées par des dizaines de millions de touristes chinois et asiatiques, se tient maintenant Pudong, avec son quartier financier de Lujiazui et ses tours Orient Pearl et Jinmao, devenues les Tours Eiffel.
Fidèle à son patronyme[3], la cité s’étend désormais sur les eaux. Le port de Waigaoqiao ouvert en 1990 étant vite devenu saturé, un troisième port est en cours d’achèvement sur l’îlot de Yangshan, que relie à la terre depuis 2005 un pont de 32 km. Shanghai est ainsi désormais le premier port mondial par le volume de son trafic. La ville est également desservie par trois aéroports, dont deux ouverts en 1999 et en 2008.
 Mais, comme le montre l’ouvrage, Shanghai est aussi le laboratoire d’une Chine fragile. La métropole est demeurée un centre industriel, passé d’une spécialisation en industrie lourde symbolisé par l’aciérie de Baoshan et l’usine Volkswagen d’Anting, aux industries électroniques et de télécommunications. Elle est devenue un pôle tertiaire dont témoignent l’émergence de sa bourse et l’essor de ses universités[4]. La localisation et la gestion des flux de ses 19 millions d’habitants demeurent un défi, du fait notamment des 5 millions de migrants employés sur ses chantiers. Les « lilongs » (courées), si propres au vieux Shanghai, ont été détruits par les bulldozers. De nombreux parcs de logements publics ont été cédés à leurs occupants. L’espace public a été privatisé avec l’apparition de rues-galeries marchandes climatisées semblables à celles qui existent à Hong Kong. Les chantiers ont été source d’une corruption encore mal connue, qui a causé notamment la chute en 2006 du maire Chen Liangyu. La spéculation entraînée par le boom immobilier des deux décennies a créé sa bulle qui menace toujours.

Opportunément paru à la veille de l’Exposition universelle de 2010, cet atlas sera précieux pour son visiteur, mais aussi pour l’économiste, l’urbaniste, l’étudiant ou même le simple touriste, soucieux de déchiffrer une ville qui n’a pas fini d’étonner.




[1]. Le premier ouvrage a été consacré à la ville de New York.


[2]. Le Parti communiste chinois y a été fondé en 1921.


[3]. Shanghai signifie « sur la mer ».


[4]. Qui ne connaît désormais le classement mondial des universités pratiqué par l’Université Jiaotong.


Les autres notes de lecture
Éloge du compromis
Éloge du compromis est un titre séduisant par les temps qui courent....
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...