Publications
Note de lecture
africa-unite-l300

Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme

Note de lecture rédigée par Yves Gounin, Haut fonctionnaire

par Amzat Boukari-Yabara - Paris, La Découverte, 2014, 320p.

Mouvement promouvant la solidarité entre Africains, le panafricanisme ne se laisse pas facilement circonscrire. Se réduit-il à un espace géographique – au risque d’ignorer les Africains de la diaspora ? ou à un phénotype – quitte à exclure les Africains blancs au Nord du continent ou au Sud ? Selon la définition qu’on lui donne, cette idéologie n’a ni la même date ni le même lieu de naissance. Comme l’écrit Amzat Boukari-Yabara dès l’introduction de son ouvrage, cette « énigme historique » est tout à la fois « un concept philosophique », « un mouvement sociopolitique » et « une doctrine de l’unité politique » (p. 5).

Cette définition ternaire annonce les trois parties de son livre, organisées selon un plan chronologique. Dans un premier temps, les théoriciens du pan-négrisme, tels Edward Blyden ou William Edward Burghardt Du Bois, encouragent une prise de conscience progressive de la « race nègre ». Ce mouvement n’est pas né en Afrique, mais dans la diaspora américaine ou caribéenne. Il connaît sa première manifestation avec l’organisation de la Conférence panafricaine de Londres, en 1900. Il se prolongera au XXe siècle avec la Renaissance noire à Harlem (années 1920) et le mouvement de la négritude (années 1930). Progressivement, cette prise de conscience philosophique se mue en projet géopolitique : « Back to Africa ! » devient le cri de ralliement des émigrationnistes qui, dénonçant les faux espoirs d’une intégration des Noirs au sein de la nation américaine, ne voient d’autre salut que leur retour vers la terre maternelle. Marcus Garvey, surnommé le « Moïse noir », est le défenseur le plus virulent de ce panafricanisme dans l’entre-deux-guerres. Mais l’échec de l’expérience libérienne – où des esclaves noirs affranchis avaient fondé un État indépendant dès 1847, avant d’exercer sur les populations locales une domination dont la cruauté n’avait rien à envier à celle des colons européens – et les progrès de l’intégration des Noirs en Amérique condamneront bientôt cette politique.

L’idée de retour en Afrique cède alors le pas à la revendication de la souveraineté (« Africa for the Africans »). Tandis qu’il semble atteindre son apogée – avec l’exposition coloniale de 1930 en France par exemple –, le colonialisme vacille déjà sur ses bases. Les quatorze points de Woodrow Wilson ou la Charte de l’Atlantique annoncent une décolonisation inéluctable. En outre, le mouvement n’est plus exclusivement promu par des Africains de la diaspora, comme le montre la liste des participants au congrès panafricain de Manchester, en 1945. Aux côtés de W.E.B. Du Bois et de George Padmore, émergent les figures de Kwame Nkrumah et de Jomo Kenyatta. Les Africains se libèrent de leurs chaînes et accèdent en quelques années à l’indépendance. Ayant ouvert la voie dès 1957, le Ghana indépendant aspire à devenir, selon les mots de K. Nkrumah, le « tremplin de l’indépendance et de l’unité africaines » (p. 142).

Mais – c’est le troisième temps de l’histoire du panafricanisme – l’indépendance des États africains ne débouche pas sur l’unité de l’Afrique. Les projets de regroupements régionaux font long feu, ainsi de l’éphémère Fédération du Mali ou de l’union Ghana-Guinée. À Addis Abeba, en 1963, K. Nkrumah et le groupe de Casablanca, qui appellent à l’unification immédiate de l’Afrique, sont mis en minorité. Le groupe de Monrovia l’emporte, avec la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui n’a de panafricaine que le nom. Le panafricanisme peine à survivre au coup d’État qui renverse K. Nkrumah en 1966. Il bascule en Afrique de l’Est avec Julius Nyerere, puis retraverse l’Atlantique pour se ressourcer dans la diaspora : Martin Luther King, Malcom X, le mouvement des Black Panthers, le reggae de Bob Marley, le quilombisme au Brésil, etc.

Où en est le panafricanisme aujourd’hui ? L’ouvrage d’A. Boukari-Yabara se conclut sur une note pessimiste. Malgré la fin de l’apartheid, la réalisation d’une organisation politique intégrée de tous les peuples d’Afrique est encore loin. Le remplacement de l’OUA par l’Union africaine, le lancement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), voire l’élection de Barack Obama, ne doivent pas faire illusion.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...