Publications
Note de lecture

Amérique latine, les élections contre la démocratie ?

Yannick Prost / été 2008

Olivier Dabène (sous la dir.) Presses de Sciences Po, Paris, 381 p.

Une douzaine d’élections présidentielles ont été tenues entre novembre 2005 et décembre 2006 en Amérique latine. Après le « virage à gauche » amorcé au début du siècle dans plusieurs États du continent, les experts devaient profiter de cette vague électorale pour vérifier la confirmation de cette tendance et, au-delà, de l’enracinement de la démocratie dans la région. Fruit des contributions du colloque « l’Amérique latine aux urnes » (CERI-IHEAL-Maison de l’Amérique latine, décembre 2006), cet ouvrage collectif dessine un bilan contrasté.
Les Latino-américains sont allés voter, sans violences notables, et c’est déjà un fait à souligner, car dans le contexte de scepticisme croissant, la démocratie demeure parfois fragile. Les auteurs s’accordent pour pointer la crise de confiance de la population envers la classe politique, et notamment envers les partis. Aller voter, oui, mais pour un individu, un leader charismatique, un candidat de l’antisystème (Rafael Correa en Equateur, Evo Morales en Bolivie) ou de la manière forte (Ollanta Humala au Pérou, Alvaro Uribe en Colombie). Ce besoin d’alternance, après des années de politique néolibérale, explique le virage à gauche (Bachelet au Chili, Lula au Brésil, Kirchner en Argentine, Ortega au Nicaragua) ; doublé d’un phénomène de « personnalisation », il pourrait confirmer le risque populiste.
Là est bien le drame de l’Amérique latine : pour combattre la pauvreté et le marasme économique, les institutions financières internationales ont soutenu des régimes politiques prompts à mener les politiques économiques orthodoxes. Indéniablement, la croissance est de retour, l’inflation est maîtrisée, le taux de pauvreté baisse légèrement. Mais les inégalités sociales demeurent terribles, discréditant la classe politique prodigue en promesses, et incitant les classes pauvres à écouter un autre discours, ou à soutenir l’émergence d’une nouvelle génération d’hommes politiques construisant leur réputation d’abord à l’échelle locale. Cette polarisation politique entre tenants et adversaires du néolibéralisme trouve son corollaire dans l’intérêt croissant pour les questions internationales : ouverture aux investissements étrangers ou renforcement de la souveraineté nationale ? Coopération avec les États-Unis (promotion de la zone de libre-échange) ou mise en place prioritaire des institutions proprement latino-américaines (Mercosur, Banque du Sud) ? Impliqué dans toutes ces questions, le « facteur Chavez » devient, dans certains cas, un élément majeur de la campagne.
Cette dégradation de la cohésion sociale prend parfois un tour dramatique et explique l’aspect conflictuel de la politique dans des pays comme la Bolivie ou le Pérou (Cf. la contribution très intéressante de Carmen Rosa Balbi Scarneo, « le phénomène Humala »). Ces deux pays illustrent bien les freins à l’instauration d’une véritable démocratie dans de nombreux pays d’Amérique latine : clivages socio-économiques et raciaux se recoupant, toute une partie de la population ne bénéficie que d’une citoyenneté de seconde zone. Ainsi, alors que l’instauration de la démocratie est présentée souvent comme la panacée dans les questions de développement, l’intérêt du livre est de rappeler qu’un système électoral démocratique n’apporte pas la solution définitive, surtout lorsqu’il n’assure pas la représentativité de la population exclue : « Dans les sociétés où s’intensifie la violence délinquante, où la population cherche à migrer et où la politique de la rue peut à tout moment faire chuter un président, ce sont alors les élections qui ne jouent pas suffisamment leur rôle de canal d’expression institutionnalisé », rappelle en introduction Olivier Dabène.

Les constats ainsi dégagés sont confirmés dans deux cas d’études publiés l’année dernière : Roderic Ai Camp, Politics in Mexico – The Democratic Consolidation (New York, Oxford University Press, 2éd., 2007), et Steve Ellner, Miguel Tinker Salas, Venezuela, Hugo Chavez and the Decline of an « exceptional Democracy », (New York, Rowman & Littlefield Publishers, 2007). Le second, notamment, montre que les graves clivages sociaux caractérisant le Venezuela, que l’on décrivait trop souvent comme une démocratie sans histoire, ont entraîné la situation quasi révolutionnaire de l’ère Chavez.

Les autres notes de lecture
Éloge du compromis
Éloge du compromis est un titre séduisant par les temps qui courent....
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...