Publications
Note de lecture
petrole-une-guerre-d-un-siecle-l300

Pétrole, une guerre d’un siècle. L’ordre mondial anglo-américain

Note de lecture rédigée par Philippe Hugon, Directeur de recherche à l'IRIS

par William Engdahl - Paris, Jean-Cyrille Godefroy, 2015, 336p.

William Engdahl est un économiste et géopoliticien spécialiste des questions énergétiques. Son ouvrage a été un succès de librairie, traduit en une dizaine de langues. Rédigé dans sa première version en 1993, il a d’abord été publié en français en 2007. L’auteur y retrace l’empire exercé par l’industrie pétrolière sur l’économie mondiale. Il  décrit les moyens que les Anglo-américains sont, selon lui, prêts à mettre en œuvre pour conserver une suprématie pétrolière renforcée au prix de deux guerres mondiales. « Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations », disait Henry Kissinger.

Selon l’auteur, le pétrole est ainsi devenu le nerf de la guerre et le fil d’Ariane permettant d’expliquer les stratégies des grandes puissances et les conflits. Il serait un facteur explicatif de la Première Guerre mondiale. Face à la montée en puissance de l’Allemagne, les banques américaines ont financé la guerre, tandis que le Royaume-Uni rivalisait avec les États-Unis pour le contrôle des sources d’approvisionnement en pétrole. Toujours selon l’auteur, avec la confirmation du Cheikh Yamani, le premier choc pétrolier résulterait d’une manipulation d’Henry Kissinger  pour opérer un transfert massif de capitaux vers les banques de Londres et de New York. La géopolitique du pétrole serait également à l’origine de l’effondrement de l’Union soviétique, de l’éclatement de la Yougoslavie ou de l’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan. Plus tard, la décision d’envahir l’Irak permettait d’assurer l’hégémonie de la puissance anglo-américaine.

W. Engdahl traite également des manipulations des opinions et des organisations non gouvernementales. Les mouvements écologistes anti-nucléaires auraient ainsi été financés par les grandes compagnies pétrolières. L’auteur défend la politique d’indépendance pétrolière et la volonté de « casser » le club des majors anglo-saxonnes d’Enrico Mattei, et de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ainsi que la volonté de privilégier le nucléaire du général de Gaulle.

Au-delà de la rhétorique anglo-saxonne, l’ouvrage vise à dévoiler les enjeux cachés et les dessous des cartes. Il est évidemment très éclairant sur ces certains points, notamment sur l’explication du  premier choc pétrolier, sur les liens entre l’Arabie saoudite et les États-Unis et sur les guerres d’Irak. Il explique également très clairement comment la décomposition de l’Empire ottoman a conduit à redessiner les frontières dans l’intérêt des Anglo-saxons. Il défend une thèse qui rend la lecture passionnante en dévoilant des dessous de la diplomatie, mais est, faute de sources, moins convaincant sur l’origine des deux guerres mondiales, en adoptant une position pro-germanique et une explication monocausale des origines des conflits.

L’ouvrage met l’accent sur les sept majors et leur remise en question par Enrico Mattei et le général de Gaulle, mais ne traite pas du rôle des compagnies et des États des pays émergents. D’autres questions sont occultées, notamment celle du rôle joué par les États-Unis dans le processus de décolonisation en vue de briser le monopole des métropoles, ainsi que celle de la mondialisation des enjeux pétroliers du fait des explorations et des nouvelles technologies d’exploitation. En outre, l’auteur confond trop souvent les intérêts des groupes financiers et de l’industrie pétrolière et les intérêts géostratégiques des puissances politiques. Il cherche à donner une explication rationnelle aux stratégies sans prendre en compte les contradictions, les erreurs, les jeux de contrepouvoirs. En cela, il assimile souvent les conséquences des conflits ayant renforcé les hégémonies anglo-saxonnes avec les déterminants des guerres.

S’il est difficile, faute d’accès aux informations secrètes, de contredire certaines affirmations ou de les relativiser, la lecture de cet ouvrage au regard des évolutions récentes est un moyen de tester la validité de certaines hypothèses. Les États-Unis ne sont plus l’hyperpuissance analysée. Les enjeux climatiques ont pris de l’ampleur et remettent en question les stratégies des groupes pétroliers. La Chine est devenue le rival majeur des États-Unis. Ceux-ci ont été moins dépendants du pétrole du fait des gaz de schistes, et les Démocrates et les Républicains sont divisés sur le rôle des lobbies pétroliers et sur les mesures de réduction du CO2.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...