Publications
Note de lecture

Des secrets si bien gardés, Les dossiers de la Maison-Blanche et de la CIA sur la France et ses présidents 1958-1981

Philippe Hayez, Enseignant à Sciences-Po Paris

Vincent Nouzille Paris, Fayard, 2009, 500 p.

Quel dommage que cet excellent ouvrage fonde sa couverture sur des « secrets », des « dossiers » et la proverbiale « CIA » ! Dans une recherche rigoureuse, que peu d’auteurs prennent le temps de s’accorder, Vincent Nouzille, journaliste confirmé et auteur de plusieurs ouvrages d’enquête, a pris le parti d’exploiter minutieusement les documents officiels américains déclassifiés. Un tel voyage nous livre le regard porté par l’administration américaine sur les trois premiers présidents de la Ve République de 1958 à 1981. Il vient compléter avantageusement un rayon encore mince.


couv-2009-11-024.jpgPlutôt que des « dossiers secrets américains » ou une « nouvelle histoire des contacts diplomatiques au plus haut niveau », l’auteur présente une chronique. Il n’évite pas certains clichés en estimant que « les services américains ont toujours espionné notre pays et tenté d’en influencer, voire d’en infléchir la politique » (p. 9) ou que les hommes politiques français seraient « devenus “des sources” privilégiées, au point d’être parfois choyés, soutenus, voire financés par les services américains ».


La partie principale de l’ouvrage est consacrée à la perception qu’ont eue du général De Gaulle les quatre présidents américains qui se sont succédé de 1958 à 1969. Favorables dans un premier temps à l’auteur de l’Appel du 18 juin, ils sont rendus inquiets par ses intentions et ses propos sur la présence française au sein de l’OTAN et la nécessité de disposer d’une capacité nucléaire autonome. Les « câbles » de l’ambassade américaine s’intéressent à l’« absolutisme » du Général, à l’« anti-américanisme » de certains membres de son entourage (Alain Peyrefitte, Edgard Pisani) et de la presse (Le Monde évidemment), aux contacts avec l’opposition (dont François Mitterrand dès 1967). Dans les rares documents émanant de la CIA, l’agence ne se montre guère plus clairvoyante que le Département d’État, mentionnant une possible succession du président français par le Comte de Paris (mai 1964) ou une dégradation de son état de santé (septembre 1964). Après 1966, De Gaulle devient un dirigeant « décidé à contrer l’influence américaine par tous les moyens, où que ce soit et n’importe quand car, selon lui, les États-Unis ont gagné la Guerre froide sans s’en rendre compte et sont devenus la seule superpuissance ». La chancellerie américaine n’impressionne pas nécessairement quand elle fait figurer parmi les « dirigeants potentiels » français, en février 1968, Jean Royer, Etienne Dailly et Didier Julia, aux cotés de Jacques Chirac et Michel Rocard.


L’affaire de l’« espion du Quai » est détaillée. Jean de La Grandville, diplomate « atlantiste », chef du service des pactes et des affaires atomiques au Quai d’Orsay, est montré livrant aux diplomates américains des projets d’instruction ou des ordres du jour de conseils de défense entre 1964 et 1966.


Sans surprise, la question de l’arme nucléaire française est au cœur des préoccupations. Après lui avoir refusé l’aide technique demandée en mars 1962 et en avril 1964, Washington suit avec attention les essais dans le Pacifique de ce nouveau « proliférant ». L’accession au pouvoir de Richard Nixon, admirateur du Général séduit par ses vues sur la Chine et l’arme nucléaire, conduit à réviser la position américaine et permet à partir du printemps 1969 une assistance nucléaire précieuse.


La chronique des années Pompidou est plus complexe. Malgré une relation bilatérale difficile, dont témoigne la vente d’avions Mirage à la Libye, l’administration soutient le chef de l’État français tout au long de son mandat, en recevant les représentants de l’opposition socialiste. L’assistance nucléaire est poursuivie.


Le mandat de Valéry Giscard d’Estaing ne peut être analysé avec autant de précision, les archives américaines n’étant pas déclassifiées au-delà de 1974. Repoussant les demandes de soutien du candidat gaulliste Chaban-Delmas, Washington est séduit par le nouveau style élyséen, tout en estimant, comme l’ambassadeur Rush, que « Giscard a trois problèmes : les femmes, la paresse et son entourage » (p. 381). Lors du sommet de la Martinique, le président français obtient un accroissement du soutien discret américain dans le domaine nucléaire, en matière d’ogives et d’essais souterrains. Les contacts se poursuivent à Paris avec les représentants de l’opposition, y compris avec le communiste Jean Kanapa, malgré l’opposition américaine à une présence du PCF au gouvernement. Comme bien d’autres, la CIA se trompe en écrivant en octobre 1979 que « Giscard a l’intention de se représenter et il gagnera probablement » (p. 430).


Sans être nécessairement toujours aiguisé, l’œil de Washington suit ainsi les développements de la vie politique française avec une indulgence qui tranche plutôt avec la lucidité impitoyable d’un Henry Kissinger.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...