Publications
Note de lecture

Réflexions sur la question blanche

Gilles William Goldnadel Paris, Gawsewitch éditions, 2011, 300 p.

Avocat et essayiste, président de France Israël, Gilles William Goldnadel est considéré comme un militant de choc pro-israélien, et ne refuse pas cette dénomination. Il vient de publier Réflexions sur la question blanche qui pourrait être considéré comme un brûlot mais qui est représentatif d'un courant de pensée qui semble se renforcer dans notre pays.
L’auteur déplore que le mot race soit devenu tabou et admet que c'est le cas depuis le choc médiatique de la Shoah, responsable de ce qu'il qualifie de xénophilie.
S’il reconnaît que l'Occident a commis de nombreux crimes contre l'humanité, il estime que ce dernier n'en a pas le monopole. Il pense qu'aujourd'hui on reste silencieux devant des crimes dont les Occidentaux sont victimes pour uniquement s'alarmer contre ceux commis contre des non Occidentaux. On peut au contraire estimer que les médias français baignent dans un bain amniotique pro-occidental. Entre mille exemples, on connaissait le nombre de victimes américaines en Irak, le nombre de soldats occidentaux tués, on ne s’attarde pas sur les morts afghans et irakiens.
Il serait réducteur de ne considérer la pensée de G-W. Goldnadel que comme tournée vers la défense d'Israël. C'est en fait un « occidentaliste » affiché qui estime que le monde occidental est en danger, en grande partie parce qu'il a renoncé à se défendre. G-W. Goldnadel inclut Israël et les juifs dans le monde occidental. Il reconnaît que c'est un changement, les juifs étant autrefois considéré comme des Orientaux et sont désormais « blanchis ». Alors qu’auparavant il était au mieux toléré dans le monde occidental, après 1970, il sera intégré sous le double effet de la reconnaissance de la Shoah et de la position centrale qu'elle va occuper dans l'espace médiatique et de la victoire de Tsahal dans la guerre des Six Jours.
G-W. Goldnadel touche là un point essentiel. Ce qui fait le poids d’Israël et des communautés juives dans la société française et occidentale, c’est ce mélange de culpabilité et de prise en considération de sa force.
L’auteur estime que l'antisémitisme renouvelé va puiser dans des affrontements israélo-palestiniens sa nouvelle source d'inspiration. Mais n’est-ce pas plutôt l’occupation, la répression qui ont effectivement développé l’antisémitisme dans le monde arabe (qui en était moins affecté auparavant que l’Europe) ? L'antisémitisme ne fait que se surajouter à la détestation de l'homme blanc qui est le produit du traumatisme collectif issu du nazisme.
G-W. Goldnadel cite De Gaulle affirmant en 1960 « nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » Il s'interroge : De Gaulle était-il raciste ? Non, il vivait dans les années 1950 et 1960.
G-W. Goldnadel a une vision passéiste de la France dont l'évolution de la composition de la population aurait dû s'arrêter dans les années 1960. La France est ce qu'elle est justement par ce qu'elle a intégré au fur et à mesure des minorités. Curieuse contradiction, G-W. Goldnadel reconnaît qu’à cette époque les juifs faisaient encore l'objet d'un rejet au sein de la nation, ils n’étaient pas considérés comme des « blancs » sociologiquement. Il semble pourtant vouloir y revenir. Ou alors maintenant que les juifs sont parfaitement intégrés il semble vouloir fermer la porte aux prochains arrivants.
Pour lui, Israël fait l'objet d'une réprobation quasi générale mais tout autre État occidental impliqué dans un différend armé de même nature ferait l'objet d'un a priori négatif. La faiblesse médiatique est inversement proportionnelle à la puissance militaire dont il dispose, le terme Territoires occupés ne concerne pas le Tibet, Chypre ou le Soudan et ne concerne qu'un seul État, celui du juif. Mais on peut lui répondre qu’il y a une différence entre les Territoires palestiniens, dont l’occupation par Israël est illégale et non reconnue, et les autres territoires dont la souveraineté n’est pas contestée.
Par ailleurs, comment ne pas voir à quel point les leaders politiques et éditorialistes vedettes se montrent d’une très grande sévérité et multiplient les condamnations à l’égard des dirigeants chinois pour ce qu’ils font au Tibet, mais restent très majoritairement silencieux sur la Palestine ? Selon G-W. Goldnadel, Israël serait voué aux gémonies en France. On peut au contraire penser que les responsables politiques, journalistes engagés de façon militante aux côtés de l’État d’Israël, ne voient pas leur carrière compromise. Ce n’est pas le cas de ceux qui émettent des jugements critiques sur le gouvernement israélien, trop souvent qualifiés immédiatement d’antisémites.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...