Publications
Note de lecture

Le Grand Jeu : XIXe siècle, les enjeux politiques de l’Asie centrale

Marine Sailhen, IPRIS-IRIS / Printemps 2010

Jacques Piatigorsky et Jacques Sapir (sous la dir.) Paris, Autrement, 2009

À la lumière des tensions qui secouent aujourd’hui l’Asie centrale, cet ouvrage collectif nous offre un brillant éclairage sur une région qui fut, à travers les siècles, un enjeu géopolitique majeur et un espace culturel mythique : l’Asie centrale des steppes, des cavaliers nomades et des grands Empires, dont la simple évocation fait rêver. Interroger l’histoire pour comprendre les enjeux géostratégiques de cette région mouvementée, à l’image de la guerre qui fait rage en Afghanistan, nous paraît plus que jamais d’actualité.


Le pari de cet ouvrage est de plonger le lecteur dans ce qui fut appelé « le Grand Jeu » ou encore «le Tournoi des ombres », soit cette sourde rivalité au xixe siècle entre Empires russe et britannique, qui se disputaient l’influence aux confins de l’Asie centrale et des Indes. Une « guerre froide » avant l’heure, par conflits et acteurs interposés, qui résonne encore aujourd’hui.


La première partie de l’ouvrage est donc consacrée à l’histoire largement méconnue de l’Asie centrale, dont l’exploration est présentée comme une fabuleuse aventure. À la croisée des mondes méditerranéen et moyen-oriental, les auteurs nous emmènent voyager parmi les peuples nomades des steppes, les dynasties chinoises, les conquêtes des arabes et des Khazars, les avancées des cavaliers mongols de Genghis Khan puis des Russes face aux Ottomans. Ce retour sur les épopées et les moments forts de l’histoire centrasiatique est essentiel pour comprendre à quel point cette région, courtisée par tous les grands Empires, fut difficile à contrôler.


Une fois le cadre posé, les auteurs décryptent le « Grand Jeu » auquel s’adonnèrent la puissance maritime britannique et la Russie tsariste dans cette région stratégique, où chacune envoyait ses diplomates et ses espions manœuvrer pour diminuer l’influence de l’adversaire. L’Angleterre s’inquiétait en effet de voir la Russie s’avancer en direction de l’Empire des Indes et cherchait à maintenir son hégémonie en Asie mineure. La Russie quant à elle comptait bien affirmer sa présence dans les Balkans, le Caucase et en Asie centrale. C’est ainsi que tout au long du xixe siècle, les deux puissances européennes, empreintes de méfiance réciproque et impliquées dans des intrigues en tout genre, firent de l’Asie centrale le terrain de jeu de leur rivalité. Aucun conflit ouvert n’opposa les deux Empires mais ceux-ci furent contraints, au fur et à mesure que leurs frontières se rapprochaient, de délimiter leurs zones d’influence respectives, en 1907. C’est alors que fut décidée la création d’un État-tampon entre les deux rivaux : l’Afghanistan.


Le lecteur comprend dès lors que cette course à la suprématie n’est pas dépassée: depuis l’effondrement de la puissance soviétique, c’est un « nouveau Grand Jeu » que se livrent les principales puissances mondiales – des États-Unis à la Russie et à la Chine en passant par l’Inde, l’Iran, la Turquie ou encore le Pakistan – dans cet espace redevenu un nœud des relations internationales. Les acteurs ont changé mais les visées sur les richesses et le positionnement géostratégique qu’offre l’Asie centrale demeurent les mêmes.


Néanmoins, tout l’intérêt de cet ouvrage est de ne pas se cantonner à des enjeux géopolitiques actuels ou passés. Au-delà des logiques de puissance, les auteurs ont souhaité décrypter les mémoires des « joueurs » de l’époque pour souligner la dimension profondément culturelle et romantique du Grand Jeu. Ainsi, le dernier chapitre est consacré aux représentations imaginaires du Grand Jeu, dans la propagande, les arts, la chanson, la littérature et le cinéma. Nous apprenons ainsi que c’est l’écrivain britannique Rudyard Kipling, qui rendit célèbre cette expression dans son roman Kim en 1901, où il relate les aventures d’un espion à la solde de l’Angleterre, impliqué dans « un Grand Jeu qui ne cesse ni le jour, ni la nuit. »


L’ouvrage, co-dirigé par Jacques Sapir et Jacques Piatigorsky, est donc un livre extrêmement bien écrit, qui se veut à la portée de tous et dont le style romanesque n’enlève rien à la précision de l’analyse historique. Mais le revers de la médaille est qu’en multipliant les anecdotes et les détours historiques, cet ouvrage peut perdre en route plus d’un lecteur. Il offre toutefois une approche originale de l’Asie centrale, en invitant le lecteur à un voyage exotique à travers les steppes et à travers les siècles, tout en l’incitant à réfléchir aux enjeux troublés de demain.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...