Publications
Note de lecture

Autoritarismes démocratiques et démocraties autoritaires au XXIe siècle. Convergence Nord-Sud

Yannick Prost / Été 2009

Olivier Dabène, Vincent Geisser et Gilles Massardier (sous la dir.) Paris, La Découverte, 2008

couv-2009-08-022.jpg  Au départ, il s’agit d’un projet ambitieux : montrer que l’autoritarisme survit ou se développe aussi bien au Sud qu’au Nord, et qu’une série de facteurs propices sont perceptibles dans ces deux types de sociétés. Si le résultat  n’est pas tout à fait convaincant, en revanche, la collection d’essais permet de faire le point sur la survivance de l’autoritarisme dans les pays du Sud – les contributions traitent surtout du monde arabo-musulman et de l’Amérique latine – en apportant une grande richesse d’analyses et d’exemples. Face à l’évangélisme occidental, reposant sur la multiplication des conventions multilatérales et la mise en oeuvre des projets de think tanks anglo-saxons d’établir la démocratie au Sud, il est nécessaire de rappeler que cette dernière ne saurait être l’affaire d’un beau schéma constitutionnel avec un parlementarisme de façade et la tenue régulière d’élections. Comme l’étude des causes du fascisme avait amené à se pencher sur les caractéristiques de la « personnalité autoritaire », il faut s’interroger sur l’aptitude d’une société à mettre en œuvre les mécanismes d’une démocratie réelle, effective.  


Les régimes du Sud sont d’abord des États régis par des liens personnels plutôt que par des lois et la respublica. Pour des raisons de survie en milieu hostile, dans un cadre institutionnel très fragile car peu légitime, les dirigeants du Sud font d’abord confiance aux liens primordiaux – l’ethnie, la caste ou à la corporation (l’armée). Après la décolonisation, il était souvent affirmé que le règne de l’homme fort était nécessaire pour passer cette transition inévitable entre l’ère coloniale et la modernité démocratique – tant étaient redoutables les écueils. Mais, après plusieurs décennies, et malgré les pressions de la communauté des pays développés, ce pouvoir fort survit en se recomposant, se coulant dans le mécanisme du pluralisme pour mieux le contrôler : la compétition pacifique n’offre généralement pas de réelle perspective d’alternance, tant sont bien maîtrisés les réseaux indispensables à la conquête du pouvoir (Michel Camau). L’armée a ainsi bénéficié de la persistance des troubles, des conflits de basse intensité et de la nouvelle guerre générale contre la « terreur » pour s’éclipser de la tribune présidentielle en se disséminant dans tous les niveaux de l’appareil d’État (Elisabeth Picard). Et lorsque les hommes de la junte sont obligés de tirer leur révérence, ils savent préparer l’avenir : Olivier Dabène montre comment le régime pinochettiste a su mettre en œuvre un certain nombre de garde-fous pour protéger les intérêts de l’armée et perpétuer un certain type de fonctionnement social malgré l’avènement de la démocratie. Cette théorie des enclaves autoritaires (intérêts sanctuarisés de l’armée, agences bureaucratiques échappant au contrôle démocratique) rejoint une autre sur la nature autoritaire des sociétés. La persistance du système latifundiaire au Brésil, de l’État « profond » en Turquie (Ahmet Insel) ou du pouvoir de l’oligarchie dans les pays arabes repose sur la pérennité d’une culture de la hiérarchie et du mépris, du clivage social et du rapport de forces qu’il sera difficile de modifier ; pire, cette culture anime même les mouvements d’opposition, peu aptes à modifier la nature du pouvoir une fois celui-ci conquis.  L’exemple saisissant de la collusion entre médias, milieux d’affaires urbains et grands propriétaires terriens pour faire échouer la réforme agraire brésilienne montre que l’instauration de la démocratie ne signifie pas un victoire décisive pour les défavorisés, quant bien même l’un d’entre eux arrive aux sommets du pouvoir.


 


Il n’est guère optimiste d’espérer que la libéralisation des échanges économiques entraînera ipso facto la démocratisation. Celle-ci n’affecte pas obligatoirement la nature de la culture politique, et l’émergence d’une classe moyenne dans le secteur privé ne garantit nullement l’avènement d’une force revendicative, indispensable à un régime libéral (Eberhard Kienle).


 



« Pluraliste par défaut » mais résilient lorsque les vrais enjeux de pouvoir sont concernés, le régime autoritaire semble avoir encore quelques beaux jours devant lui. Constat pessimiste mais solidement étayé, pas toujours évident à lire, l’ouvrage collectif apporte une contribution essentielle sur la connaissance des États du Sud.

Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...