Publications
Note de lecture

Le conflit du Haut-Karabakh. Une paix juste ou une guerre inévitable

Fazil Zeynalov Paris, L’Harmattan, 2011, 450 p.

Difficile de proposer une lecture résolument objective de la situation au Haut-Karabakh. Le différend qui y oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan depuis plus de vingt ans constitue l’un des derniers conflits gelés nés du démantèlement de l’Union soviétique. Le destin de ce petit territoire de 4 400 m² continue de diviser Erevan et Bakou, malgré la tentative de médiation internationale initiée en 1992 sous l’égide du Groupe de Minsk, avant même la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les parties. Les multiples sommets internationaux et autres plans de résolution qui se succèdent depuis 1994 n’ont permis aucune avancée significative. En effet, les belligérants en sont encore à discuter les principes de base des négociations.

Avec une approche qu’il définit comme « historique, géopolitique et juridique », Fazil Zeynalov, enseignant-chercheur à l’université d’État de Bakou, entreprend dans cet ouvrage une présentation rigoureuse du conflit et des forces en présence tout en proposant des pistes pour relancer les négociations. La reprise sérieuse des pourparlers semble en effet indispensable pour prévenir, comme le laisse entendre le titre, le déclenchement d’une nouvelle guerre.

L’imposant volume présente, de par la diversité des approches proposées, un travail sérieux et solidement référencé (près de 1 400 notes de bas de page). L’approche historique permet de saisir la complexité de la situation à la chute de l’Union soviétique et les stratégies adoptées par les parties en présence tandis que l’inclusion d’une dimension géopolitique permet la compréhension du jeu des puissances régionales comme la Russie et la Turquie, qui ont un rôle fondamental à tenir dans le dépassement des antagonismes et l’avancement du dossier. L’auteur décrypte ainsi la position de Moscou, à la fois juge et partie, qui copréside le groupe de Minsk mais introduit évidemment la variable de ses intérêts propres, notamment en refusant le déploiement d’une opération de maintien de la paix sous bannière onusienne. Cela pourrait pourtant contribuer à apaiser les tensions qui ont plutôt tendance à se raviver ces derniers temps.

Si l’agencement du manuscrit, de type chronologique, reste fort classique, tout comme les éléments historiques développés dans les premières parties, le chapitre IX apporte des éclairages intéressants relevant du droit international. L’auteur y développe notamment les argumentaires arménien et azerbaïdjanais. Erevan tente de justifier une position de soutien au Haut-Karabakh en invoquant le droit des peuples à l’autodétermination quand Bakou prône l’application d’un autre principe, celui d’intégrité territoriale, afin de protéger ses frontières. La reconnaissance par l’ONU de la validité de ces deux principes ne favorise pas l’avancement du processus. L’auteur se permet de trancher sur le sujet, après une démonstration étayée par de nombreuses références issues du droit international, arguant que, si certaines résolutions « consacre[nt] le droit à la décolonisation » en reprenant « le principe de l’égalité des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes », elles « ont [néanmoins] pour caractéristique commune d’interdire des actions portant atteinte à l’intégrité territoriale des États » (p. 361-362).

Le dixième et dernier chapitre est consacré aux échecs de la médiation du Groupe de Minsk et présente quelques voies pour reprendre les négociations de façon constructive. En effet, il est crucial de reprendre le travail à la base afin de créer les conditions d’un dialogue et instaurer la confiance mutuelle. Cette dernière peine à émerger du fait des accrochages certes mineurs mais récurrents dans les zones de sécurité (les sept districts azerbaïdjanais occupés par les forces arméniennes et karabakhtsies) et de la suspicion réciproque qu’entretiennent les belligérants. L’auteur préconise ainsi « d’adoucir les intransigeances » et de « renoncer aux positions maximalistes », notamment sur la question du statut final du Haut-Karabakh (p. 400), point d’achoppement principal.

On aurait souhaité qu’un soin plus important soit apporté à la rédaction et à la correction du manuscrit, qui compte de nombreuses erreurs venant parfois perturber la lecture. Malgré la rigueur de sa démarche, l’auteur, travaillant dans une université azerbaïdjanaise, affiche subtilement son parti pris, qui reste argumenté. Au final, cela ne gênera que les lecteurs qui auront feint de penser qu’il se l’interdirait.
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...