Publications
Note de lecture
le_dernier_penalty

Le dernier pénalty. Histoire de football et de guerre

Note de lecture rédigée par Marc Verzeroli, Responsable d'édition à l'IRIS

Par Gigi Riva - Paris, Seuil, Fiction & Cie, 2016, 192p.

Rédacteur en chef de l’hebdomadaire L’Espresso, Gigi Riva a notamment couvert les conflits des Balkans des années 1990. Avec Le dernier pénalty, il livre une histoire de la fin de la Yougoslavie au prisme du football.

Le point de départ choisi par l’auteur se trouve en Italie : lors du quart de finale de la Coupe du monde de football 1990 opposant la Yougoslavie à l’Argentine, le capitaine Faruk Hadzibegic manque le tir au but décisif, entraînant l’élimination de son équipe, alors que son pays s’apprête à basculer dans la guerre. Le récit s’ouvre ainsi sur un épilogue dans lequel le lecteur suit l’actuel entraîneur de Valenciennes sur les terres anciennement yougoslaves, où tant Bosniens que Serbes et Croates n’ont de cesse de lui rappeler : « Ah ! Si vous l’aviez marqué ce pénalty... »

G.Riva commence par resituer F. Hadzibegic dans la Sarajevo ouverte et cosmopolite de son enfance, puis pendant la « décennie d’or » 1980-1990, durant laquelle la ville accueille notamment les Jeux olympiques d’hiver de 1984. On croise çà et là différents personnages qui deviendront tristement célèbres : d’abord un psychiatre alors engagé par le FK Sarajevo – le club de F. Hadzibegic –, qui « incite le staff à dépasser toute division ethnique et religieuse pour former un vrai groupe » (p. 28), Radovan Karadzic ; puis un certain Zeljko Raznatovic, plus connu sous surnom d’Arkan, à la tête des ultras de l’Étoile rouge de Belgrade. Ces derniers s’illustrent notamment en mai 1990 à Zagreb lors d’une rencontre face au Dinamo, le football devenant le théâtre d’événements annonciateurs. L’auteur n’hésite d’ailleurs pas à situer le début de la guerre à Zagreb ce 13 mai 1990 ; certains protagonistes des deux camps se retrouveront plus tard à Vukovar pour une toute autre bataille.

Durant la Coupe du monde, le sélectionneur Ivica Osim a les pires difficultés pour trouver le dosage ethnique à même de satisfaire les revendications de chaque république dans sa composition d’équipe, qui repose sur un noyau dur bosniaque. Tel un carnet de bord, le parcours yougoslave en Italie est retracé match après match. Déjà, les affinités entre joueurs semblent se lier selon les communautés, même si tous ne savent pas vraiment à laquelle ils appartiennent.

L’ouvrage permet de saisir le paradoxe résidant dans la centralité toute relative du sport. Centralité car le football est ici indéniablement le terrain et le terreau de toutes les crispations. Relative car aucune autre issue plus favorable dans ce cadre n’aurait pu empêcher les conflits. Si les performances de la sélection sont fêtées à Sarajevo, les événements politiques s’accélèrent dans le reste du pays durant l’été 1990. Viennent ensuite les déclarations d’indépendance slovène et croate, et les premières « désertions » de joueurs. L’équipe nationale semble un temps prolonger l’unité, tandis que des sommets sportifs sont, par ailleurs, atteints (victoire de l’équipe nationale de basketball lors des championnats du monde 1990 et d’Europe 1991, victoire de l’Étoile rouge de Belgrade en Coupe d’Europe des clubs champions en 1991). De fait, le dernier pénalty n’aurait rien pu changer.

G.Riva livre, en outre, une réflexion sur le statut de l’athlète et ses tourments. Alors que durant la Coupe du monde, les joueurs, dans leur bulle, semblent pour certains les derniers à croire encore à « une idée romantique à l’agonie » (p. 41), ils sont rapidement amenés à prendre position en fonction de « leurs nouvelles appartenances » (p. 170). F. Hadzibegic, pour sa part, ne comprend que tardivement ce qui est en train de se jouer. Il quitte et dissout symboliquement l’équipe nationale une fois celle-ci qualifiée pour l’Euro 1992, en solidarité avec sa ville de Sarajevo assiégée, de laquelle il cherche à faire sortir ses proches.

« Dans deux ans la Yougoslavie gagnera la Coupe d’Europe. Si elle n’explose pas, si on s’occupe d’elle, si on la soutient. Mais je sais déjà qu’il n’en sera rien, c’est le pire qui arrivera. » (pp. 126-127). Ainsi parlait I. Osim à Florence le 30 juin 1994 à l’issue de l’élimination de son équipe. À la veille du Championnat d’Europe des nations de 1992, dont le pays finira par être exclu à la suite de l’embargo décidé par le Conseil de sécurité des Nations unies, l’équipe de Yougoslavie n’existe déjà plus, en dépit de son apparent cosmopolitisme. « Pourquoi, alors, ce pénalty est-il devenu la source d’un tel regret, un tournant, un acte fatal constamment rappelé ? Parce que le football c’est l’enfance, et l’enfance c’est la Yougoslavie. Parce qu’il ne coûte rien de rêver. » (p. 174)
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...