Publications
Note de lecture

L’identité de l’Europe : Histoire et géographie d’une quête d’unité

Olivier Beddeleem – Enseignant-chercheur à l’ISEG / Automne 2009

Christian Vandermotten, Bernard Dézert Paris, Armand Colin, 2008, 333 p.

couv-2009-08-015.jpg  Christian Vandermotten et Bernard Dezert analysent l’Europe sous un angle inattendu. La combinaison d’analyses historiques et géographiques apporte un regard nouveau sur la construction de l’identité du continent. Le choix du titre de l’ouvrage met en lumière la dimension globale de la démarche : l’identité de l’Europe et sa quête d’identité sont influencées par l’Histoire et la géographie. La photographie du pont de Mostar, qui orne la couverture, en est un bon témoignage : construit par Suliman Le Magnifique, ce pont reliait la partie bosniaque et la partie croate de la Bosnie-Herzégovine. Symbole de la coexistence de communautés d’origines culturelle, ethnique ou religieuse différentes, il fut détruit par l’armée croate en 1993 malgré l’opposition des populations civiles. Reconstruit en 2003, il est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un signe fort de la cohabitation et de la tolérance entre les populations chrétiennes et musulmanes en Europe.


 


Les auteurs s’intéressent en premier lieu à l’identité européenne et s’interrogent sur les frontières de l’Europe. Contrairement au continent américain, délimité par la mer, l’Europe n’a pas de « frontières naturelles » intangibles : elle n’est qu’une péninsule à l’extrémité ouest de l’Eurasie. Les monts Oural, souvent considérés comme une limite de l’Europe, sont comparables aux Rocheuses américaines par leurs faibles altitudes, et ne scindent pas nettement l’Europe et l’Asie. Au sud-est, l’inclusion ou l’exclusion de la Turquie dans l’espace européen n’a pas non plus de justification géographique. Les frontières de l’Europe résultent donc d’une décision politique.


 


L’Histoire, elle aussi, permet d’expliquer l’identité européenne. La révolution industrielle, qui en est l’un des ferments, n’a pu naître que dans des formations territoriales d’une certaine taille ; elle a ainsi entraîné l’apparition des États-nations. Cette analyse est toujours d’actualité puisqu’elle justifie la formation de la Communauté économique européenne dans le contexte d’une économie mondialisée. La disparition des frontières et la régionalisation influencent aussi l’identité européenne. Alors que les zones frontalières, périphériques, étaient souvent délaissées par les nations, elles sont aujourd’hui le terrain privilégié d’expériences internationales de redéploiement économique. L’encouragement de coopérations territoriales transfrontalières renforce les relations directes de région à région et affaiblissent le rôle des États. Cette analyse est fondamentale pour expliquer l’évolution vers une identité européenne en parallèle au retour des identités régionales.


 


L’Histoire et la géographie permettent également d’expliquer la quête d’unité de l’Europe. Les risques naturels tels que le risque sismique ou la gestion des ressources maritimes en mer Méditerranée dépassent les frontières des États. L’analyse géographique démontre que l’Union européenne est l’échelon pertinent pour gérer ces questions. Cela justifie que 80 % des thématiques environnementales soient traitées à ce niveau et que l’Union européenne se pose comme l’entité qui prend les devants dans la renégociation du protocole de Kyoto. La géographie permet en outre de comprendre les conséquences de cette unité européenne. La politique agricole commune (PAC) a entraîné un remembrement des parcelles agricoles et profondément modifié le paysage de l’Union européenne. De manière analogue, les mutations économiques et politiques ont transformé la géographie européenne. Les auteurs mettent en exergue l’impact du développement industriel sur la construction de routes, ponts, ou voies ferrées. La majorité des forêts européennes d’Europe occidentale et centrale est malade des pollutions routières et industrielles. Au-delà de simples considérations d’aménagement du territoire, les auteurs justifient donc, ici encore, l’intervention de l’Union européenne dans la construction de voies fluviales telles que le canal Seine Nord Europe ou de modes alternatifs de transport de personnes et de marchandises. 


Le point de vue de Christian Vandermotten et Bernard Dezert sur la construction de l’Europe est original. Loin d’être technique, cet ouvrage est didactique. L’apport de l’Histoire et la géographie transcende la vision classique fondée sur l’idéologie politique et l’économie. Elle donne de la hauteur et permet de saisir l’ensemble des enjeux de l’unité de l’Europe dans sa quête d’unité.

Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...