Publications
Note de lecture

Le régionalisme sud-américain, l’Union européenne et les États-Unis

Sebastian Santander Bruxelles, Éditions de l’Université libre de Bruxelles, Institut d’études européennes, coll. « Études européennes », 2008, 280 p.

couv-2009-08-010.jpgLe processus d’intégration régionale, au sens de l’émergence de « régions mondiales, constituant une dimension médiane entre l’échelon étatique et le système mondial » (p. 15), est l’une des transformations politiques et économiques de la scène internationale les plus importantes de la seconde moitié du xxe siècle. Le processus d’intégration régionale européen, de la Communauté économique européenne (CEE) à l’Union européenne (UE), initié dans les années 1950, a marqué de son empreinte le sens à donner à un tel phénomène, en poussant, à ce jour, la logique d’intégration économique et politique à son point le plus haut. Sans répondre immédiatement aux mêmes logiques que celles qui ont prévalu en Europe de l’Ouest, le régionalisme s’est rapidement étendu à d’autres espaces géographiques. Ainsi, de l’Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN), lancée en 1967 et répondant initialement à des considérations politico-stratégiques (contrer l’expansion des mouvements communistes), au Marché commun de l’Amérique du Sud (Mercosur), en 1991, en passant par l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), en 1992, ou encore la Communauté andine, en 1996 (succédant au Pacte andin), l’Asia Pacifique Economic Cooperation (APEC) en 1989, ou encore les expériences régionales en Afrique, on a vu se démultiplier, à partir de la fin des années 1980, des initiatives qui, à des degrés divers et malgré des ambitions parfois différentes, pouvaient revendiquer le nom d’intégration régionale. Au cœur de ces processus et de leur évolution, une place particulière doit être accordée au processus de libéralisation des échanges commerciaux à l’intérieur de ces espaces, processus porté par le modèle économique et idéologique qui s’impose peu à peu à partir de la fin des années 1970 pour devenir le cadre structurant de l’après-guerre froide. À cet égard, tant d’un point de vue politique, stratégique, économique et idéologique, l’histoire du régionalisme ne peut être séparée de l’histoire de la mondialisation néolibérale post-Seconde Guerre mondiale.


C’est tout l’intérêt du travail de S. Santander que de se pencher sur le régionalisme sud-américain, et plus spécifiquement sur le Mercosur, et d’en proposer une analyse globale qui tiennent compte de l’ensemble des facteurs qui ont contribué à voir émerger un tel phénomène, en insistant notamment sur les facteurs externes qui ont déterminé et influencé une telle expérience d’intégration régionale. Mobilisant un appareil théorique qui accorde une place importante à l’économie politique internationale, le chercheur précise dans son introduction le schéma d’analyse qu’il entend développer : « Il s’agit […] de s’interroger sur la nature de la régulation produite par le régionalisme en relation avec l’économie globale. Notre méthode d’interprétation du régionalisme s’insère plutôt dans la tradition de la nouvelle économie politique internationale au sens où elle cherche à transcender les approches rationalistes, stato-centrées et de problem-solving. Si nous accordons une importance certaine au rôle de l’État dans la constitution du nouveau régionalisme, il ne s’agit pas pour autant de l’appréhender comme une entité organique et unitaire. Il faut, pour reprendre l’expression d’Andrew Hurrell, “déballer l’État” afin de déterminer dans quelle voie les acteurs socio-économiques et les idées orientent les décisions et les stratégies des autorités politiques nationales dans le domaine de l’intégration régionale. » (p. 19).


 



Une telle démarche théorique, appuyée sur une connaissance approfondie des réalités latino-américaines conduisent l’auteur à livrer une analyse du régionalisme sud-américain qui rompt avec les approches purement descriptives d’un tel processus. L’importance accordée aux facteurs exogènes, et leur interaction avec les logiques de développement internes, le conduit à problématiser la question du régionalisme latino-américain en le mettant en relation avec le rôle joué par deux acteurs géographiquement extérieurs à cet espace : les États-Unis et l’Union européenne. L’influence des États-Unis sur le Mercosur s’exprime à travers les visées hégémoniques états-uniennes sur l’ensemble du continent américain, tant en matière politique et stratégique que sur le plan économique et commercial avec les projets de création d’une vaste zone de libre-échange à l’échelle du continent – qu’il s’agisse du projet « Entreprise pour l’Amérique » présenté par le président George Bush en juin 1990, ou du projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) lancé en 1994 et repris depuis sans succès, en raison notamment des réticences de certains États latino-américains. S’agissant de l’impact de l’UE sur la constitution et l’évolution du Mercosur, elle se traduit, selon l’auteur, par « la stratégie d’exportation du modèle d’intégration et de gouvernance régionale » de l’acteur européen et par sa volonté de voir se développer des relations interrégionales de « bloc à bloc ». Dans ce contexte, le Mercosur, projet politique autant qu’économique, devient un enjeu de la lutte commerciale que se livrent les États-Unis et l’UE.


 



Ainsi, l’auteur montre comment un projet débuté dans les années 1980 à l’initiative des deux États les plus puissants de la région, l’Argentine et le Brésil (Déclaration d’Iguazu du 30 novembre 1985), et répondant à des considérations singulièrement latino-américaines (développement industriel, démocratisation, etc.), a vu ses priorités et sa dynamique partiellement modifiés à partir de la fin de la guerre froide pour se laisser façonner par les logiques du modèle idéologique dominant et pour répondre aux contraintes géopolitiques externes que constituaient les velléités hégémoniques du voisin nord-américain et la formation de blocs régionaux en Europe et en Asie notamment.

Les autres notes de lecture
Éloge du compromis
Éloge du compromis est un titre séduisant par les temps qui courent....
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...