Publications
Note de lecture

Réinventer l’Occident

Sarah Zerrouki, Iris

Hakim El Karoui Flammarion, Paris, 2010, 241 p.

Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans un monde multipolaire, où émergent des puissances régionales continentales qui pèsent de plus en plus en termes économiques, culturels et démographiques, l’Occident doit se retrouver, se ranimer, se réinventer. Hakim El Karoui, normalien, enseignant, banquier et conseiller politique entre autres, porte un regard sur la triple crise, économique, politique et identitaire, qui mine l’Occident et pose les fondations d’un monde futur organisé, juste et partagé.

La désoccidentalisation du monde, même si elle est relative (p. 51), a commencé. Il s’agit de « ce phénomène qui fait de l’Occident un problème pour le reste du monde parce qu’il s’inquiète,[...] prend peur pour sa sécurité face à l’Islam, ne croit plus en la prospérité avec la montée de l’Asie, craint l’immigration venue d’Afrique et doute de sa cohésion politique et sociale » (p. 58). Ce sentiment n’est pas infondé, la crise est bien réelle. Crise du modèle économique européen tout d’abord. L’auteur rappelle qu’aux origines, cette crise s’explique en partie par la spécialisation des économies occidentales « aux deux extrémités de la chaîne de valeur ajoutée ». Il en va de même pour la crise de l’Euro et l’endettement abyssal des économies occidentales utilisé pour compenser la stagnation des salaires. Les responsabilités incombent évidemment aux dirigeants politiques de tous bords. Le réel problème est la faible croissance de nos sociétés qui entraîne la hausse des déficits (p. 36). Mais face à la stagnation des salaires et aux craintes des classes moyennes tirées vers le bas, la justification xénophobe fait irruption. Cette réponse inappropriée résonne tel un aveu de faiblesse des dirigeants, incapables de résoudre les problèmes d’ordre économique ; ce phénomène résulte de « l’anomie économique européenne » (p. 60).

Cependant, la problématique identitaire est révélatrice d’autres bouleversements en cours en Occident. L’auteur souligne que « les musulmans ne sont pas coupables » (p. 63) et analyse le modèle français d’assimilation comme une réussite (comme en attestent le nombre croissant de mariages mixtes, le fort sentiment d’appartenance des populations issues de l’immigration ou encore la réussite supérieure des enfants d’immigrés dans l’école républicaine française). Selon Hakim El Karoui, il est naturel que cette assimilation se fasse avec « heurts et fracas » dans la société d’accueil. Il convient toujours de rappeler qu’à l’origine de toute instabilité, le déterminant social est primordial et la xénophobie n’est jamais la réponse (p. 36).

Quant à l’analyse du monde extérieur, l’Occident s’est trompé. Bien que conscient des mesures protectionnistes mises en place par la Chine par exemple, l’auteur affirme que la réussite et la destinée des puissances émergentes sont liées aux nôtres. Mais la Chine ne risque t-elle pas d’instaurer un marché interne vertueux à l’avenir ? Les tensions sociales en Chine ne bouleverseront-elles pas la donne quant à la répartition de cette croissance économique qui ne bénéficie pas à tous ? L’Occident doit surmonter ses désillusions passées et accepter « une nouvelle globalisation dissymétrique, vallonnée, bosselée » (p. 136). Hakim El Karoui propose de réinventer collectivement à l’échelle nationale, européenne et occidentale, les sociétés pour affronter ce nouveau monde. Refonder tout d’abord une nation française, fondée sur le métissage (p. 235), la fraternité et l’identification (plus universelle et fédératrice que l’identité) et en faire un réel « plébiscite de tous les jours ». Dessiner un nouvel intérêt général européen, qui exige une régulation économique, afin de relancer la demande intérieure et la croissance. Définir un nouveau concept d’Occident au travers de quatre valeurs fondamentales : l’égalité, la vérité, la réciprocité et l’identification (p. 218). Voilà des axes fondamentaux selon l’auteur, cependant, il convient de s’interroger sur la pertinence d’un concept (« l’Occident ») en tant que source d’identification dès lors qu’il est porté par des identités en perpétuel mouvement et des trajectoires qui font fi des frontières.

À l’évidence, le monde de demain sera organisé en « grandes régions continentales, asiatique, américaine, européenne ou euro-méditerranéenne » (p. 226). L’enjeu et les valeurs dépassent les quelques ambitions individuelles de pouvoir.Hakim El Karoui clôt son ouvrage par un discours parce qu’un « discours est un acte politique » (p. 229) et parce que les mots sont des armes, mais ils préservent de la violence.À travers des références économiques, historiques et littéraires variées, Réinventer l’Occident est un appel qui s’inscrit dans un engagement plus global qui anime l’auteur, celui du rapprochement entre les peuples.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...