Publications
Note de lecture

La mondialisation

Stéphane Dubois - Professeur agrégé de géographie / Hiver 2008

Jean-Pierre Paulet Paris, Armand Colin, 2007, 127 p.

Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses idées sur un phénomène en phase constante de mutation : la mondialisation. Selon l'auteur, son avènement marque même la « fin de la préhistoire mondiale », la planète étant entrée dans une « phase de transformation sociale, technique constante et brutale ». La genèse du processus passe par des étapes intermédiaires : internationalisation et transnationalisation marquent les prémices de « l'accroissement de l'interdépendance des pays et des habitants en faisant disparaître les frontières ». Il en résulte une « intégration à la fois économique, sociale ou culturelle ». Trois grands principes président à celle-ci : la liberté (et l'auteur de souligner la bifurcation systémique mondiale qu'a induite l'abolition du système soviétique), le capitalisme et le libéralisme.

Les progrès de la technologie ont permis de lever les verrous qui, jusque-là, entravaient l'éclosion de la mondialisation. La course au gigantisme des moyens de transport a autorisé une formidable massification des flux physiques et humains cependant que la révolution de l'informatique a entraîné une mise en interconnexion du monde par des flux immatériels (capitaux, idées, informations...). En corrélation, les économies et les sociétés sont désormais tenues à une « surenchère technologique permanente » qui oriente plus que jamais les stratégies de développement vers une quête éperdue de l'innovation. Les fonctions incubatrices des structures économiques, sociales et politiques sont plus que jamais capitales : stimuler leur essor est une des missions les plus importantes pour des États que la mondialisation malmène dans leur souveraineté.

En géographe, Jean-Paul Paulet n'a garde d'omettre de mentionner que, loin de gommer l'espace, la mondialisation en accentue surtout les inégalités. Les États-Unis restent, à cet égard, le leader incontesté du système-monde cher à Olivier Dollfus. Ils ont su mettre en œuvre une véritable économie du savoir puisque sur les « 300 premières firmes de l'information et de la communication, la moitié sont américaines ». À rebours, « périphéries » et isolats restent les laissés-pour-compte de la mondialisation. Ce sont autant de « vides », voire de « régions oubliées », dont l'un des avatars est le sous-équipement technologique dérisoire : n'y a-t-il pas 50 fois plus d'internautes aux États-Unis que dans l'ensemble du continent africain ? Ces différentiels d'opulence alimentent des flux migratoires intercontinentaux particulièrement nourris, qui depuis 1990 ont encore augmenté de 23 %. Mais ce creusement des inégalités est surtout une réalité humaine, aggravant les phénomènes de ségrégation au cœur même de chaque société au détriment des plus pauvres. Ainsi, « entre 1960 et 1993, le revenu moyen mondial par habitant a été multiplié par 2,5. En revanche, durant la même période, les 20 % des habitants les plus riches ont vu la fraction du revenu mondial qu'ils possèdent passer de 70 à 85 % ; de même, la part des 20 % des plus démunis est passée de 2,3 % à 1,1 % ».

Actrices incontournables de la mondialisation, les firmes transnationales « font peur ». L'auteur décrit leurs logiques de fonctionnement, notamment les tactiques d'externalisation, plus ou moins grande, et de transnationalisation, plus ou moins effective, de la production. Les logiques réticulaires d'une entreprise comme General Motors reposent ainsi sur plus de 800 filiales assimilables à des « fusibles qui sautent en protégeant la maison-mère ». Remarquablement ajustées à la marche actuelle du monde, elles profitent des mouvements de libéralisation des économies pour tirer plus avant leur avantage sur la scène mondiale. Dès lors, elles n'hésitent guère à jouer du phénomène de délocalisation pour profiter des avantages comparatifs offerts par certains États émergents, et notamment la faiblesse du coût de leur main-d'œuvre. À tel point que des secteurs industriels entiers ont quasiment disparu des économies des États développés : la Chine fabrique, par exemple, 77 % des chaussures produites à l'échelle mondiale.

Phénomène frappant l'ensemble de l'œkoumène, la mondialisation a une portée biogéographique non négligeable. Facteur aggravant de certains excès environnementaux, elle contribue également à une prise de conscience mondiale des traumatismes subis par la plupart des écosystèmes, ce qui appelle des mesures de réaction globale, dont le Protocole de Kyoto est une des manifestations. La globalisation de l'approche environnementale est d'autant plus urgente que la population mondiale, qui s'urbanise toujours davantage, continue à croître, tout particulièrement dans les aires régionales les plus en retard de développement.

Les autres notes de lecture
Éloge du compromis
Éloge du compromis est un titre séduisant par les temps qui courent....
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...