Publications
Note de lecture

Histoire économique de l’Afrique tropicale

Note de lecture rédigée par Pierre Jacquemot, Président du GRET-Professionnels du développement solidaire, maître de conférences à l'IEP de Paris et chercheur associé à l'IRIS

Par Jacques Brasseul - Paris, Armand Colin, coll. U, 2016, 368p.

Écrire une histoire de l’Afrique ne relève-t-il pas du défi à hauts risques ? La question se pose en lisant l’ouvrage de Jacques Brasseul, paru dans une collection de référence chez Armand Colin.

D’emblée, l’adjectif « tropicale » pour désigner l’Afrique subsaharienne pose problème tant pour un géographe que pour un économiste. Il exclut évidemment le Maghreb, mais aussi Madagascar, et ne manque pas d’interroger pour la partie australe du continent, singulièrement pour l’Afrique du Sud. Une autre interrogation se pose, peut-être plus fondamentale : peut-on aujourd’hui écrire sur l’Afrique sans faire parler les auteurs africains ? On notera, pour s’en étonner, le peu de références aux historiens originaires du continent. Cheikh Anta Diop n’a droit qu’à une très modeste mention dans le prologue. On cherche en vain les autres références pourtant incontournables, comme Joseph Ki-Zerbo, Théophile Obenga, Albert Adu Broahen Kwadwo et Elikia M’Bokolo.

Ce livre de vulgarisation résulte d’un travail de compilation et de synthèse, et non d’un travail original sur des archives et des documents de première main. Pris comme tel, il est d’une certaine utilité. Quelques passages méritent l’attention, comme la présentation des grands empires (Nubie, Aksoum, Ghana, Songhaï, Kanem-Bornou, etc.), l’exposé de la relation ancienne de l’Afrique à la Chine, dès le XVe siècle, ou le chapitre consacré au Portugal. Certaines remises en cause d’idées établies sont toujours pertinentes. On pense, par exemple, à la dénonciation par l’auteur de l’opposition souvent faite entre cultures vivrières et cultures de rente (p. 314). Celles-ci cohabitent, voire se combinent souvent, comme au Mali où le maïs se cultive à côté du coton.

Mais au-delà de ces rappels adéquats, d’autres passages laissent le lecteur insatisfait, voire interloqué. Il faut ainsi être particulièrement audacieux pour nier la gravité des conséquences économiques qu’entraînèrent les traites esclavagistes pour l’Afrique : « Il est douteux que le prélèvement humain ait retardé l’accumulation du capital en Afrique » (p. 231). La formule est malheureuse. Dans l’écriture de la traite, il y a toujours une sous-estimation des facteurs internes qui ont favorisé son déclenchement, puis son fonctionnement, et de ses conséquences sur les économies d’enclaves locales. Mais la concision de l’exposé laisse insatiable la curiosité du lecteur.

D’autres passages posent problème. L’auteur reprend largement à son compte la célèbre conception économique des processus de la décolonisation d’Antony Gerald Hopkins : la crise de la fin du XIXe siècle déclencha la conquête et le « scramble » coloniaux, puis la crise de 1929 déboucha sur la montée des nationalismes. Un tel raccourci n’apprend rien, sinon qu’il permet à l’auteur de conclure en proposant le concept d’« impérialisme humanitaire » pour caractériser le singulier mélange dans les motivations des puissances européennes : « abolir la traite et l’esclavage, pacifier le continent, faciliter la pénétration des missionnaires, éduquer et civiliser, et en même temps annexer, conquérir, asservir, réserver des sources de produits tropicaux et de matières premières, étendre son empire culturel et linguistique, se réserver des marchés pour les produits manufacturés européens » (p. 295).

La partie consacrée à la période contemporaine – les cinquante-cinq dernières années – est pour le moins frustrante – moins de dix pages. Elle s’ouvre avec la décolonisation, qui, autre formulation malheureuse, se serait faite « dans l’ensemble pacifiquement » (p. 335). Un historien kenyan ou camerounais aurait assurément un autre récit, évoquant ici la révolte de Mau Mau en pays kikuyu, là l’insurrection en pays bassa. On pense aussi aux guerres de la décolonisation portugaise.

L’exercice de la vulgarisation est assurément difficile. Chez Jacques Brasseul, le raccourci ne permet pas ni d’apprécier les « dynamiques du dedans » – chères à Georges Balandier, d’ailleurs lui aussi ignoré par l’auteur – ni d’évaluer le poids de l’héritage de l’histoire longue dans l’histoire récente, pas davantage qu’il ne permet de construire une prospective – pesanteurs, potentialités de transformation structurelle.
Les autres notes de lecture
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
Realpolitik: A History
Au fil des événements et des périodes historiques, le mot « realpolitik » a...
Éloge du compromis
Éloge du compromis est un titre séduisant par les temps qui courent....
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...