Publications
Note de lecture

Expérience, science et lutte contre la pauvreté

Yves Gounin / Été 2010

Esther Duflo Paris, Collège de France/Fayard, 2009, 73 p.

Certains parcours ne peuvent que susciter l’admiration. Il en est ainsi de Esther Duflo qui, après des études d’histoire à l’École normale supérieure (ENS), a bifurqué vers l’économie et est allée, sur les conseils de son mentor Thomas Piketty, soutenir son doctorat au MIT (Massachussets Institute of Technology). Elle n’a pas trente ans qu’elle en devient professeur associé en 2001. En 2005, Le Monde et Le Cercle des économistes lui décernent le prix de Meilleur jeune économiste de France. En 2009, elle est nommée professeur au Collège de France – dont elle est la benjamine et l’une des très rares femmes – où elle se voit confier la direction de la chaire internationale « Savoirs contre pauvreté » mais continue d’enseigner outre-Atlantique où elle dirige le laboratoire d’action contre la pauvreté Abdul Latif Jameel.

C’est sa leçon inaugurale au Collège de France, prononcée le 8 janvier 2009, que publie Fayard. Elle y expose avec un louable souci de pédagogie son approche empirique de l’économie du développement. Elle constate avec lucidité qu’aucune réponse définitive et globale ne peut être donnée à la pauvreté – dont elle rappelle sans pathos inutile l’ampleur et la gravité. Faute d’isoler les mécanismes profonds de la croissance économique, point n’est besoin dit-elle d’attendre la fin de la pauvreté d’une croissance massive de l’aide au développement, comme le prône un Jeffrey Sachs. Pour autant, la jeune économiste française refuse de baisser les bras et de jeter le bébé avec l’eau du bain comme William Easterly ou Dambisa Moyo (dont le brûlot Dead Aid est paru après la leçon inaugurale de Esther Duflo) qui dénoncent l’industrie de l’aide au développement. Renvoyant dos à dos les tenants de solutions radicales et les contempteurs de l’aide au développement, elle propose « une troisième voie ambitieuse mais consciente de ses limites » (p. 16).

Toute la démarche d’Esther Duflo repose sur deux convictions puissantes. La première est la préférence donnée à l’approche micro-économique. « Utiliser les données macroéconomiques pour tenter de comprendre les ressorts ultimes de la croissance mène à une impasse » martèle-t-elle à plusieurs reprises donnant pour exemple les querelles sans fin qui opposent les économistes autour de l’incidence sur la croissance d’une amélioration de l’état sanitaire ou d’un relèvement du niveau d’éducation. Une démarche plus modeste mais plus opérante consiste selon elle à partir du terrain : « le modèle macroéconomique se construit comme un mécano, à partir de blocs microéconomiques » (p. 74). Car – et c’est la seconde conviction d’Esther Duflo – les économistes peuvent contribuer à l’innovation sociale. Elle s’inscrit en faux contre une tradition purement positiviste qui considère l’économiste comme un observateur neutre des faits sociaux sur lesquels il doit se garder d’intervenir. Partisane au contraire d’une économie « modestement normative », Esther Duflo estime que l’économiste est un « artisan expérimenté », un « plombier qualifié » qui peut proposer des solutions nouvelles à des problèmes concrets.

Ces deux convictions convergent dans une démarche scientifique extrêmement structurée dont la justification constitue le cœur de la leçon inaugurale : l’approche expérimentale en économie du développement. Le mot, appliqué à la science humaine, peut effrayer ; et on est surpris qu’Esther Duflo ne le manie pas avec plus de précautions, attendant l’extrême fin de sa leçon pour préciser quelques règles éthiques indispensables. Mais la démarche est la même que dans les sciences dures : pour évaluer l’efficacité d’une politique publique, on compare, toutes choses égales par ailleurs, le groupe qui en a bénéficié à celui qui n’y a pas eu accès. Ce protocole d’évaluation aléatoire (randomized evaluation), que Esther Duflo et ses collègues du MIT ont appliqué au Kenya ou en Inde, permet sinon d’éradiquer la pauvreté, du moins de comprendre comment certaines politiques pourraient mieux que d’autres y parvenir.
« Des neurones contre la misère » : tel était le titre du portrait laudatif que Le Monde avait consacré à Esther Duflo en janvier 2009 au moment de son entrée au Collège de France. Admiratif, on le serait à moins…
Les autres notes de lecture
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Repenser l’économie.
Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste, décerné par Le Monde / Cercle...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Pour la prochaine gauche
En publiant Pour la prochaine gauche, Michel Wieviorka poursuivait un objectif affiché :...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...