Chercheurs
 
Chercheur associé
Pierre Jacquemot
English Version
Chercheur associé

+33 (0)1 53 27 60 60
Pierre Jacquemot

Pierre Jacquemot est président du GRET-Professionnels du développement solidaire (France). Actuellement maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et chercheur associé à l’IRIS, il est membre du Conseil national du développement et de la solidarité internationale et du Comité de rédaction de la revue Afrique contemporaine.

Ancien Ambassadeur de France (Kenya, Ghana, RD Congo), ancien directeur du développement au Ministère français des affaires étrangères, ancien chef de mission de coopération (Burkina Fao, Cameroun), après avoir été maître de conférences à l’Université de Paris-Dauphine.

Il est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, docteur d’Etat en Sciences Economiques et en Economie Appliquée, ancien stagiaire de l’ENA.

Il est l’auteur de trois livres récents : Economie politique de l’Afrique contemporaine (Armand Colin, 2013), Dictionnaire du développement durable dans le Monde (Editions Sciences Humaines, 2015) et Chroniques africaines (L’Harmattan, 2015).

 
Analyses
 
 
22.03.2017
Made for sharing! Pour vendre son projet olympique au pays du baron de Coubertin, Paris vante ses attraits et ses vertus avec un slogan en anglais. En attendant de savoir si ce choix linguistique permettra de réussir là où la capitale avait échoué dans le passé, sa mairie a invité...
 
 
07.03.2017
La mort d'Etienne Tshisekedi à 84 ans, éternel opposant du pouvoir en République démocratique du Congo et dont la dépouille arrive depuis Bruxelles à Kinshasa le 11 mars, rebat complétement les cartes du jeu politique national. Elle augure mal d'une mise en oeuvre rapide de l'accord de la Saint Sylvestre,...
 
 
02.03.2017
En janvier 2017, plusieurs manifestations ont été simultanément organisées dans des capitales africaines, dont Abidjan, Dakar, Bamako et Ouagadougou, et européennes comme Bruxelles, Paris et Londres. Elles exigeaient la fin du CFA, cette monnaie « néocoloniale et vestige de la domination française ». Que peut-on dire ou écrire de neuf...