Chercheurs
Julia Tasse
English Version
Chercheuse à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 76
Julia Tasse

Julia Tasse est chercheuse à l’IRIS et responsable du Programme Energie Climat. Elle codirige avec François Gemenne l’Observatoire géopolitique des enjeux des changements climatiques en termes de sécurité et de défense, projet financé par le ministère des Armées.

 

Ses travaux de recherche portent sur les interactions entre sécurité, climat et océan d’un point de vue géopolitique, avec une approche scientifique du climat (Master en sciences environnementales). Elle s’est spécialisée sur les enjeux maritimes après avoir travaillé sur ces sujets pendant plusieurs années, au service de diverses structures – parmi lesquelles le World Ocean Council, la Food and Agriculture Organisation des Nations unies (FAO) ou encore l’Agence française de développement.

 

Co-responsable du diplôme « Relations internationales 1ère année » de l’IRIS Sup’, elle est également membre du comité de rédaction de La Revue internationale et stratégique.

 

Julia Tasse est titulaire d’un master de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) en politiques environnementales internationales, d’un master en sciences environnementales de l’Université Pierre et Marie Curie et d’une licence en sciences du vivant, spécialité génétique.

Analyses
 
 
31.03.2021
Le rapport « L’intégration des enjeux climato-environnementaux pour les forces armées » de l’Observatoire Défense et Climat piloté par l’IRIS avec le soutien de la DGRIS vient de paraître. Julia Tasse et Sofia Kabbej, chercheuses au sein du Programme Climat, Energie et Sécurité de l’IRIS, évoquent ses enjeux en répondant aux questions...
 
 
12.03.2021
Le point de vue de Sofia Kabbej, Julia Tasse
De passage à Paris le mercredi 10 mars 2021, John Kerry, nommé par le Président américain Joe Biden en tant que représentant spécial pour le climat, a pu s’entretenir avec Emmanuel Macron, Bruno Lemaire, Jean-Yves Le Drian et d’autres membres du gouvernement. Cette visite démontre l’importance donnée par la nouvelle...
 
 
15.02.2021
La pandémie de Covid-19 a montré que la fragilité de nos modèles de société, et que quelques mois de confinement quasi planétaire n’étaient pas suffisants pour contrer des décennies de pollution. Elle a par ailleurs bouleversé les priorités politiques des gouvernements et leurs engagements en matière de climat. Le point...