Chercheurs
Sébastien Abis
English Version
Chercheur associé à l'IRIS, directeur du Club DEMETER

+33 (0)1 53 27 60 60
Sébastien Abis

Sébastien Abis est le Directeur du Club DEMETER depuis janvier 2017. Cet écosystème, qui regroupe 61 entreprises et acteurs professionnels du secteur agricole et agro-alimentaire, est tourné vers les réflexions de long-terme, les enjeux mondiaux et les dynamiques intersectorielles. Autour de ses entreprises membres, il met en réseau des écoles d’enseignement supérieur, mobilise des experts de haut-niveau et coopère avec plusieurs ministères nationaux. Le Club DEMETER organise son activité autour de 10 pôles complémentaires conjuguant séminaires restreints de dirigeants, missions d’études sur le terrain, analyses et solutions en réseaux, publications scientifiques et initiatives partenariales en France comme à l’étranger (www.clubdemeter.com)

 

Sébastien Abis est également chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) depuis 2012 (https://www.iris-france.org/chercheurs/sebastien-abis/)

 

Entre activités de coopération internationale, d’animation de réseaux d’entreprises et de recherche, Sébastien Abis développe une expertise sur la géopolitique de l’agriculture, des ruralités et de l’alimentation dans le monde. En explorant les enjeux stratégiques et socioéconomiques de ces questions, il diagonalise l’espace et le temps pour identifier les tendances structurantes, observer les ruptures et cartographier les futurs possibles. Sébastien Abis est aussi spécialiste des politiques européennes en Méditerranée et des évolutions à l’œuvre en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

 

Sébastien Abis intervient régulièrement dans les médias et effectue de nombreuses interventions tout au long de l’année à l’occasion de forums, conférences ou assemblées générales. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et d’environ 250 articles sur ces différents sujets. Depuis 2017, il dirige Le Déméter (éditions IRIS), ouvrage d’analyses prospectives sur l’agriculture, l’alimentation et les ruralités dans le monde. Son livre Géopolitique du blé. Un produit vital pour la sécurité mondiale, paru en 2015, a reçu le Prix du Livre de géopolitique jeune auteur 2017 EDF/Conflits. Il a dirigé de 2007 à 2016 le rapport Mediterra (éditions Presses de Sciences-Po) et la revue trimestrielle Watch Letter du CIHEAM.

 

Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l’IEP de Lille avec un DESS en Études stratégiques européennes piloté par l’IRIS, Sébastien Abis a d’abord travaillé à l’État-Major des Armées au sein du Ministère français de la Défense en 2004, avant de rejoindre en 2004-2005 le CALAME (Centre d’analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée). De 2005 à 2016, il a été fonctionnaire international et Administrateur principal du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes).

Analyses
 
 
24.03.2020
Le point de vue de Sébastien Abis
  De plus en plus de pays adoptent des mesures de confinement afin d’endiguer la pandémie mondiale de Covid-19. Cette situation inhabituelle entraîne des mouvements de foule dans les supermarchés, inquiète quant à son alimentation. Sébastien Abis, chercheur associé à l’IRIS et directeur du Demeter, nous rappelle l’importance du rôle...
 
 
13.03.2020
L’Union européenne est aujourd’hui confrontée à la question toujours délicate de son budget. Quels sont les grands enjeux de cette négociation pour la PAC ? Où en est-on aujourd’hui des accords de libre-échange tant redoutés par une partie du monde agricole ? Dans l’édition 2020 du Déméter, nous avons tenu...
 
 
10.03.2020
Au-delà des célébrations conjoncturelles du 8 mars, journée dédiée aux Droits des Femmes, il nous faut prendre conscience du rôle vital joué au quotidien par les femmes, sur tous les continents, pour à la fois produire de la nourriture et favoriser l’alimentation stratégique des 1 000 premiers jours de chaque...
 
 
05.03.2020
Les apports en poissons ou crustacés deviennent vitaux pour l’équilibre nutritionnel mondial. Il faut accroître l’offre et favoriser l’accessibilité, en tenant compte des enjeux environnementaux