Chercheurs
Sébastien Abis
English Version
Chercheur associé à l'IRIS, directeur du Club DEMETER

+33 (0)1 53 27 60 60
Sébastien Abis

Sébastien Abis est le Directeur du Club DEMETER depuis janvier 2017. Cet écosystème, qui regroupe 61 entreprises et acteurs professionnels du secteur agricole et agro-alimentaire, est tourné vers les réflexions de long-terme, les enjeux mondiaux et les dynamiques intersectorielles. Autour de ses entreprises membres, il met en réseau des écoles d’enseignement supérieur, mobilise des experts de haut-niveau et coopère avec plusieurs ministères nationaux. Le Club DEMETER organise son activité autour de 10 pôles complémentaires conjuguant séminaires restreints de dirigeants, missions d’études sur le terrain, analyses et solutions en réseaux, publications scientifiques et initiatives partenariales en France comme à l’étranger (www.clubdemeter.com)

 

Sébastien Abis est également chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) depuis 2012 (https://www.iris-france.org/chercheurs/sebastien-abis/)

 

Entre activités de coopération internationale, d’animation de réseaux d’entreprises et de recherche, Sébastien Abis développe une expertise sur la géopolitique de l’agriculture, des ruralités et de l’alimentation dans le monde. En explorant les enjeux stratégiques et socioéconomiques de ces questions, il diagonalise l’espace et le temps pour identifier les tendances structurantes, observer les ruptures et cartographier les futurs possibles. Sébastien Abis est aussi spécialiste des politiques européennes en Méditerranée et des évolutions à l’œuvre en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

 

Sébastien Abis intervient régulièrement dans les médias et effectue de nombreuses interventions tout au long de l’année à l’occasion de forums, conférences ou assemblées générales. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et d’environ 250 articles sur ces différents sujets. Depuis 2017, il dirige Le Déméter (éditions IRIS), ouvrage d’analyses prospectives sur l’agriculture, l’alimentation et les ruralités dans le monde. Son livre Géopolitique du blé. Un produit vital pour la sécurité mondiale, paru en 2015, a reçu le Prix du Livre de géopolitique jeune auteur 2017 EDF/Conflits. Il a dirigé de 2007 à 2016 le rapport Mediterra (éditions Presses de Sciences-Po) et la revue trimestrielle Watch Letter du CIHEAM.

 

Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l’IEP de Lille avec un DESS en Études stratégiques européennes piloté par l’IRIS, Sébastien Abis a d’abord travaillé à l’État-Major des Armées au sein du Ministère français de la Défense en 2004, avant de rejoindre en 2004-2005 le CALAME (Centre d’analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée). De 2005 à 2016, il a été fonctionnaire international et Administrateur principal du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes).

Analyses
 
 
19.03.2019
Après une première édition en 2017, se tient à Pékin en avril 20192 le second sommet des routes de la soie, politique globale de la Chine plus connue sous son acronyme anglais BRI (Belt and Road Initiative). Lancée en 2013, la BRI illustre parfaitement la volonté du président Xi Jinping de...
 
 
12.03.2019
Le point de vue de Sébastien Abis
Le Brexit lance un défi crucial pour le Royaume-Uni et l’Union européenne en termes de politiques agricole et halieutique. Le Royaume-Uni étant un acteur clé du marché de l’alimentation européen, le Brexit, quelle que soit la forme qu’il prendra, affectera profondément ce secteur. Le point avec Sébastien Abis, chercheur associé...
 
 
28.02.2019
What’s your take on the Global Compact for Migration signed at the end of 2018 in Morocco? What kind of repercussions can it have on the local agricultural systems of North Africa? The global compact for migration improved data management regarding international migration processes, it promotes the tackling of economic,...
 
 
22.02.2019
Interview de Sébastien Abis - Les Echos
La souveraineté agricole européenne est-elle menacée ? Non, car pour le moment nous avons encore l’Union européenne et une Politique agricole commune (PAC). Le danger serait de voir demain ces ambitions géopolitiques se réduire, ou pire se déconstruire. Comment pourrions-nous vouloir cultiver une souveraineté agricole européenne si on favorise la...