Une guerre pacifique : La confrontation Pékin-Washington

Editions Eska

371 pages


décembre 2013

De nombreuses études annoncent une confrontation inévitable entre les États-Unis et la Chine. S’appuyant sur l’inévitable montée en puissance de la Chine et l’opposition de ses intérêts avec ceux de Washington, mais aussi sur les capacités militaires de ces deux pays, ces analystes estiment que la guerre aura lieu tôt ou tard.

Cet ouvrage s’inscrit à contre-courant de cette pensée. Non seulement la guerre n’aura pas lieu pour de multiples raisons, notamment une interdépendance la rendant suicidaire, mais en plus son absence se soldera, comme la guerre froide en son temps, par un vainqueur et un vaincu, qui à défaut d’en découdre militairement, se regarderont à distance, et chercheront à s’épuiser.

Cette nouvelle guerre froide pourrait bouleverser nos lignes de repères, Pékin jouant la carte du développement économique, tandis que Washington, à la manière de Moscou, s’enliserait dans une course aux armements inutile et trop coûteuse. Le monde à l’envers, en quelque sorte. Les premiers signes de cette tendance ne manquent pas : les dépenses militaires importantes, mais encore relativement faibles, de la Chine affolent les cercles stratégiques à Washington, et la conséquence en est une augmentation presque irrationnelle du budget de défense des États-Unis ; le dollar, qui semble de plus en plus entre les mains de Pékin, pourrait poser problème à Washington après avoir incarné sa puissance ; la balance commerciale est très largement à l’avantage de Pékin, déchaînant aux États-Unis des levées de boucliers contraires à l’esprit même des règles du commerce international que Washington a mises en place ; enfin, la capacité d’influence grandissante de la Chine (diplomatique, politique, culturelle…), si elle éloigne les risques de confrontation militaire, renforce le poids de Pékin sur la scène internationale, au détriment de Washington.

Sur tous les fronts c’est à une sorte de «soft» guerre, en référence au «soft power», que nous assistons actuellement, et qui marquera les relations entre les deux pays dans les prochaines décennies. Une guerre pacifique aux conséquences incertaines, et qui modifie notre vision des relations entre grandes puissances.

Barthélémy Courmont est professeur à Hallym University (Chuncheon, Corée du Sud), et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Chercheur-associé à l’IRIS, il est auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur les questions stratégiques et les relations internationales, il suit de près l’évolution des relations Washington-Pékin.

Dans la même catégorie