Ingrid Betancourt, par-delà les apparences

Toute Latitude


A qui profite le crime ?
Certainement pas à la victime, Ingrid Betancourt.
Mais alors à qui ?

Le drame individuel vécu par une personne, une famille, un entourage, et l’émotion qui l’entoure suscitent une compassion légitime. Ils ne permettent pasde décrypter la mécanique froide qui les a, les uns et les autres, broyés au mépris des droits humains universels. L’auteur ne prétend pas apporter de révélations : il entend mettre les éléments du drame en perspective et en cohérence, leur donner une lisibilité. C’est là son ambition fondamentale.

Cette froideur distante a écarté volontairement les sentiments pour privilégier l’interrogation des faits, la réflexion, et les hypothèses explicatives.  »

Jean-Jacques Kourliandsky a choisi la raison pour tenter de démêler les fils d’un drame trop souvent traité de façon compassionnelle. Il n’est pas pour autant indifférent et espère comme nous tous la libération d’Ingrid Bétancourt avec qui, en 1999, il a partagé un moment politique inédit et fort en Colombie.

Spécialiste de géopolitique et historien, Jean-Jacques Kourliandsky est chargé de recherche à l’IRIS sur l’Amérique latine et l’Espagne. Consultant, éditorialiste (Espace Latinos) et auteur (L’Année Stratégique, etc), il publie dans différentes revues spécialisées et intervient régulièrement auprès des Fondations Friedrich Erbert et Jean Jaurès en Amérique latine.

Plus d’information sur http://ingridbetancourt.over-blog.fr« 

Dans la même catégorie