« Calmez-vous madame, ça va bien se passer »

Calmann-Lévy

250 pages


Février 2023

Acheter

Le féminisme est devenu incontournable : management, publicité, orientation scolaire, langage et écriture, visibilité des réalisatrices et des autrices, parité en politique, temps médiatique consacré aux sportives, violences sexistes et sexuelles… Les femmes n’acceptent plus d’êtremaltraitées et le clament haut et fort.
Si le féminisme occasionne des résistances, si la gifle anti-#MeToo est si dure, c’est parce qu’il apparaît pour ce qu’il est : un projet global de transformation des sociétés, de renversement des conservatismes, de dénonciation d’un continuum de violences et d’injustices.

« Calmez-vous, madame, ça va bien se passer », telle est l’injonction de ceux qui ont intérêt au maintien de l’ordre établi. Les antiféministes refusent de partager l’espace et le pouvoir avec les femmes. Invités sur les plateaux télé pour vendre leurs pamphlets, ils nous expliquent qu’il ne faut pas nous plaindre : « il y a toujours pire ailleurs »…

La revanche patriarcale peut aussi prendre son temps, comme la Cour suprême des États-Unis l’a montré au monde entier en mettant un terme au droit constitutionnel à l’avortement. En attaquant les libertés et les droits des femmes, c’est la démocratie tout entière que l’on fragilise. À travers de nombreux exemples puisés dans l’actualité, cet ouvrage dresse un panorama salutaire des réceptions,
positives et négatives, du féminisme aujourd’hui.

Dans la même catégorie
Les Suds dans la crise
Sous la direction de Philippe Hugon