Publications
Note de lecture

Quand la Tunisie s’invente – Entre Orient et Occident, des imaginaires politiques

Driss Abbassi Paris, Éditions Autrement, coll. « Mémoires/Histoire », 2009, 155p .

couv-2009-08-044.jpg  Comment les manuels scolaires tracent-ils la trajectoire de la construction d’une identité tunisienne depuis l’indépendance du pays en 1956 ? Telle est la question que pose ici Driss Abbassi. Elle peut aussi se formuler ainsi : comment l’histoire est-elle manipulée pour servir les volontés politiques et les priorités idéologiques du pouvoir ? On sait que l’histoire est partout un outil privilégié de la fabrication d’un collectif national, censé assurer l’homogénéité d’un État, surtout quand il est en construction. La Tunisie n’échappe pas à cette règle.


 


Il faut, selon l’auteur, distinguer plusieurs phases dans l’entreprise éducative du pouvoir. Dans une première période, allant en gros jusqu’à la fin des années 1960, l’accent est mis sur la dimension maghrébine du pays et sur son ancrage méditerranéen. Dès cette époque, on relève toutefois une importante différence entre les manuels de langue arabe et ceux de langue française, encore majoritaires dans le cycle secondaire. Dans les premiers, l’identité arabo-islamique du pays est martelée de façon à être intériorisée par les élèves dès le primaire. Les seconds sont plus nuancés.


 


Pourtant, une constante du récit historique officiel véhiculé par les manuels est la dimension méditerranéenne du pays. Les deux présidents successifs ont insisté sur cet aspect de la personnalité nationale, voulant donner, par là, l’image d’une nation ouverte sur la rive Nord du Mare Nostrum et soucieuse de pluralité.


 


On constate un infléchissement du propos pédagogique à partir des années 1970, cependant que la césure entre arabe et français se maintient. L’appartenance maghrébine est abandonnée au profit de la construction d’une « tunisianité » qui s’accompagne d’une pesante omniprésence du personnage de Bourguiba, présenté comme l’acteur presque exclusif de cette construction. À partir de sa déposition en 1987, le « Combattant Suprême », ainsi qu’il se faisait appeler, disparaît pratiquement des manuels, et reste la tunisianité, de plus en plus valorisée.


 


Avec la réforme Charfi, du nom du ministre de l’Éducation (1989-1994) qui la mit en place, l’ancrage méditerranéen se renforce en même temps que la référence, purement théorique il est vrai, à des valeurs universelles comme les droits de l’homme et la démocratie. De même, la profondeur historique de la Tunisie, bien antérieure à la conquête arabe, est fortement mise en valeur. Hannibal et Jugurtha sont présentés comme des héros positifs d’une Tunisie fière de la totalité de son passé. Les références à l’Antiquité ne sont toutefois pas une innovation comme l’affirme l’auteur. H. Bourguiba s’est systématiquement réclamé de cet héritage. D. Abbassi insiste en revanche avec raison  sur la volonté du pouvoir actuel de renforcer un patriotisme de terroir qu’on pourrait qualifier d’autocentré. Émerge aujourd’hui des manuels l’image d’un pays irénique et ouvert sur l’extérieur tout en étant soudé par l’amour de la patrie, image de prospectus touristiques en quelque sorte...


 


Comment expliquer, malgré la constance des références à la géographie et à l’histoire longue, l’hypersensibilité arabo-islamique de l’écrasante majorité des Tunisiens ? C’est que l’ambiguïté du contenu de la construction nationale n’a cessé de prévaloir depuis cinquante ans, comme si l’image de la pluralité était réservée à l’extérieur, tandis que la construction identitaire à usage interne prenait pour axe le pilier arabo-musulman. C’est ce nationalisme là qui structure aujourd’hui l’identité tunisienne, la rapprochant davantage du monde arabe que de l’ensemble méditerranéen. L’enseignement en est une des causes. 


Ce livre donne en partie à comprendre cette crispation. On lui reprochera, c’est dommage, quelques erreurs comme l’insistance à affirmer que la Tunisie a consacré l’égalité des sexes, ce qui est loin d’être le cas. Peut-être, également, l’influence de l’histoire coloniale sur le récit post-colonial est-elle exagérée même si, à l’évidence, elle s’est faite sentir. Cela n’empêche pas de souligner l’intérêt de cet ouvrage.

Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...