Publications
Note de lecture

Théorie des Hybrides. Terrorisme et crime organisé

Note de lecture rédigée par Yannick Prost, Haut fonctionnaire et maître de conférences à Sciences Po

Par Jean-François Gayraud - Paris, CNRS Éditions, 2017, 250p.

Cet ouvrage, écrit par un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, tente de donner un cadre conceptuel à l’évolution de la violence politique d’acteurs non étatiques que doivent affronter les États depuis la fin de la guerre froide. Auparavant, le partisan se distinguait du criminel sur un critère relativement clair : alors que le premier prenait les armes pour des motivations essentiellement politiques (refuser l’occupation étrangère, renverser un régime politique pour des questions idéologiques), le bandit ou le criminel enfreignait la loi comme moyen de subsistance sans se soucier de mettre en cause le pouvoir politique. Mais l’histoire de ces dernières décennies montre que cette distinction n’est plus de mise. Les deux univers s’interpénètrent, s’hybrident pour produire une nouvelle forme de groupe violent, recourant généralement aux méthodes terroristes sans que la finalité politique détermine entièrement la conduite des opérations.

« L’hybride est l’irrégulier de l’ère du chaos » (p. 41) : l’auteur note que les processus d’hybridation ne se cantonnent pas à la violence politique, mais qu’ils concernent divers champs de la vie actuelle. La « balkanisation » du monde, la fin du parrainage d’une superpuissance ou d’un mouvement idéologique, la montée de la criminalité transnationale, l’affaissement des idéologies remplacées par le capitalisme sans frein et le règne de l’appât du gain – une nouveauté qui laisse tout de même dubitatif –, la démobilisation des combattants locaux de la guerre froide sont autant de raisons favorisant le développement de nouvelles formes de groupements violents. La typologie ensuite exposée représente en fait les quatre degrés de rapprochement des mouvements criminels et révolutionnaires classiques : de la coopération à l’osmose totale. Aujourd’hui, une organisation terroriste type comprend trois parties : une aile politique, une aile terroriste et « une aile de services sociaux » (p. 52), ce qui lui permet d’agir dans le domaine de la compétition politique légale, et de conquérir les cœurs d’une population souvent délaissée par les régimes en place.

La rencontre des deux formes de violence autrefois étanches est déterminée par la politisation du crime, qui désormais doit contraindre les États à céder des parts de souveraineté pour que le profit criminel puisse s’épanouir, mais aussi par la criminalisation du politique. Dans ce domaine, l’auteur rappelle le contexte historique qui oblige les anciennes guérillas à recourir à divers trafics, et notamment la narcoéconomie, pour financer leur lutte, mais tend à considérer le crime comme inhérent à des organisations qui affrontent l’ordre et la loi – quelque légitimité qu’elles aient dans certaines régions du monde. Ainsi, il a tôt fait de condamner les finalités de ces mouvements au nom de leurs méthodes, en oubliant un peu rapidement les horreurs des guérillas d’antan et des méthodes de répression tant des armées occidentales que du tiers-monde.

Cette vision de Javert est assez dérangeante lorsqu’il traite du « djihadiste en voyou de banlieue », où le passé délinquant d’une partie des candidats au terrorisme et au djihad, ainsi que le comportement des djihadistes français sur le territoire contrôlé par l’État islamique le font rapidement conclure que l’idéologie et la religion ne sont que des paravents face au profil classique de criminels – le lucre, la propension à la violence, le narcissisme exacerbé, etc. D’autres travaux infirment cette généralisation, qui, si elle peut convaincre quant aux profils des combattants français de Daech, ne permet pas de décrire la majorité des membres des autres mouvements djihadistes (voir notre chronique précédente sur le livre de Xavier Crettiez, Les Soldats de Dieu, La Revue internationale et stratégique, n° 109). On lira toutefois cet ouvrage pour la description de phénomènes ou mouvements parfois peu connus, comme ce gang mexicain, « la Familia », qui conjugue pratiques mafieuses, violence extrême militarisée et culte messianique. On en méditera par ailleurs la conclusion, qui rappelle que ces mouvements prospèrent aussi du fait de la segmentation des administrations chargées de les combattre.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...