Publications
Note de lecture

La promesse du printemps. Tunisie, 2011-2017

Note de lecture rédigée par Sophie Bessis, chercheuse associée à l'IRIS

Par Aziz Krichen - Paris, Éditions de La Sorbonne, coll. "Aux quatre vents", 2018, 400p.

La promesse du printemps. Tunisie, 2011-2017 est une édition augmentée d’un premier ouvrage écrit en 2016 par l’homme politique et chercheur Aziz Krichen. Électron libre dans le paysage politique tunisien, l’auteur est passé par le militantisme d’extrême gauche, comme nombre d’intellectuels de sa génération, et a payé ses engagements de la prison et d’un double exil, sous Habib Bourguiba d’abord, puis sous Zine el-Abidine Ben Ali. La révolution de 2011 le ramène en Tunisie, où commence pour lui une nouvelle expérience : celle du pouvoir, puisqu’il occupe pendant deux ans le poste de ministre-conseiller auprès de Moncef Marzouki, président de la République de fin 2011 à fin 2014. Hormis quelques dizaines de pages dédiées à sa collaboration avec l’ex-président provisoire, puis à la rupture due à la dérive islamiste de ce dernier, cet ouvrage aussi dense qu’aisé à lire est davantage une analyse de ce que l’on pourrait appeler « la condition tunisienne » qu’une relation des événements auxquels l’auteur a participé.

Après avoir décrit le cadre international et les racines historiques dans lesquels se sont inscrits les soulèvements arabes de 2011, Aziz Krichen articule son analyse des événements traversés par la Tunisie autour de deux axes principaux. Selon lui, ce petit pays, qui a la chance d’être ni pétrolier ni proche des zones de conflit du Moyen-Orient, souffre depuis longtemps d’un clivage profond entre les élites et la société, s’incarnant dans la frontière qui sépare la Tunisie littorale, urbaine, partie prenante de la mondialisation, de l’intérieur rural, délaissé par les pouvoirs successifs. La seconde thèse de l’auteur est que l’affrontement idéologique entre modernistes et islamistes ne concerne que les élites et demeure extérieur à la société, qui a bien d’autres préoccupations, comme l’ont démontré selon lui les modalités du soulèvement de décembre 2010-janvier 2011. C’est la raison pour laquelle A. Krichen place le dépassement de cet affrontement au rang de nécessité historique qui permettra à la Tunisie de reprendre sa marche vers la construction d’un « projet national » esquissé sous Habid Bourguiba, abandonné par Zine el-Abidine Ben Ali, et toujours en jachère depuis 2011, malgré la révolution.

C’est pourquoi l’auteur se félicite du fait qu’au terme des élections législatives et présidentielle de 2014, la querelle idéologique, qui semblait irréductible, soit passée au second plan. Non qu’il approuve la situation actuelle ; au contraire, il réserve à la classe politique ses pages les plus dures, estimant que tous les partis – y compris Ennahdha – continuent de fonctionner sur les logiques de l’avant-2011, alors que les « masses » sont entrées de plain-pied dans l’après en réclamant un changement socio-économique radical. Car les dirigeants d’aujourd’hui – à quelque bord qu’ils appartiennent – sont incapables, selon A. Krichen, de solder l’héritage d’un demi-siècle de politiques économiques erronées pour faire entrer la Tunisie dans un système moderne, porteur d’équité et débarrassé du clientélisme qui interdit de produire de la « bonne » richesse. Pire, selon lui : alors que le pouvoir avait réussi, jusqu’à la fin du XXe siècle, à maintenir les oligarchies affairistes sous sa coupe, ces dernières soumettent aujourd’hui ce qui reste d’État à leurs exigences et ont fait entrer l’économie dans l’ère de l’informel mafieux, danger mortifère pour le pays.

Ce sombre tableau est tempéré à la fin de l’ouvrage par la volonté de croire en l’avenir. Si la classe politique est d’une trivialité et d’une incompétence confinant au pathétique, la Tunisie n’en est pas moins entrée dans un processus de démocratisation qui laisse le champ libre à l’essentiel : l’amorce d’un changement socio-économique et culturel radical, dont l’auteur souligne l’urgente nécessité. Enfin, il veut voir dans le foisonnement actuel de la société civile le vivier d’une nouvelle classe politique qui pourrait bientôt remplacer celle d’aujourd’hui, usée selon lui jusqu’à la corde.

Une postface est consacrée à la nouvelle donne stratégique dans le monde arabe. Elle provoquera sans doute d’ardents débats, dans la mesure où l’auteur semble minimiser les causes internes des tragédies moyen-orientales pour attribuer aux seuls acteurs extérieurs l’expansion du djihadisme et ses conséquences. Le tableau qu’il ose de la situation actuelle n’en est pas moins stimulant, dans la mesure où il confirme le déclin de l’influence américaine au profit de nouveaux acteurs comme la Russie et l’Iran, grands vainqueurs de la guerre syrienne.

Sur la Tunisie comme sur le monde arabe, cet ouvrage passionné – parfois partial –, parfaitement documenté, nourri à l’analyse et à l’action, enrichit utilement le débat sur les futurs possibles d’un pays et d’une région en quête de leur avenir.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...