Publications
Note de lecture

Coups et blessures, 50 ans de secrets partagés avec François Mitterrand

Alexandre Tuaillon, IRIS

Roland Dumas Paris, Cherche midi, 2011, 511 p.

Roland Dumas fut le ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand pendant neuf années. Ancien président du Conseil constitutionnel, ténor du barreau de Paris, il revisite cinquante années d’histoire politique française et de géopolitique.

Fortement marqué par la Seconde Guerre mondiale et par l’exécution de son père par l’occupant, R. Dumas en gardera une grande méfiance vis-à-vis de l’Allemagne (il votera contre la Communauté européenne de défense en 1954, jugée comme un premier pas vers le réarmement de l’Allemagne). Mais F. Mitterrand le convaincra de l’importance de la construction européenne et de la nécessité de la réconciliation avec le peuple allemand. Dès lors, R. Dumas, une fois au gouvernement, s’emploiera à renforcer les liens entre les dirigeants des deux pays, d’abord en tant que ministre des Affaires européennes, puis en tant que ministre des Affaires étrangères.

On redécouvre à travers ce livre le rôle qu’il a joué dans la décolonisation, et principalement dans le dossier algérien, où, en tant qu’avocat, il défendra systématiquement les Français accusés de soutenir la cause de l’indépendance algérienne. Une telle situation ne manquait pas de sel et fait d’ailleurs sourire l’intéressé lui-même, qui rappelle qu’à l’époque le Garde des Sceaux s’appelait « François Mitterrand, qui était alors dans le camp de ceux qui les faisaient arrêter » (p. 71). Aux côtés d’intellectuels bien connus, R. Dumas avoue avoir fait partie des réseaux Jeanson et le dit sans fausse pudeur : « Je n’ai jamais eu de cas de conscience car la cause était juste. Comme mes camarades, j’ai été un porteur de valises » (p. 72). Il nouera au cours de cet épisode des relations très fortes avec de hauts responsables algériens, qui se proposeront vingt ans plus tard de faire le lien entre Dumas, alors émissaire secret du nouveau président de la République française, et le colonel Kadhafi qui souhaitait se rapprocher du gouvernement socialiste.

Chute de l’Union soviétique, guerre en Yougoslavie, conflit israélo-palestinien et construction européenne sont autant d’occasions pour l’auteur de livrer quelques anecdotes, de souligner son admiration pour le Président Mitterrand, de dévoiler les coulisses de grands moments devenus historiques, comme le jour où il suggère à Yasser Arafat d’utiliser le mot « caduque » pour renoncer publiquement à la Charte de l’OLP qui revendiquait alors la destruction d’Israël.

R. Dumas n’hésite pas à commenter aussi l’actualité géopolitique : « La bombe atomique des Iraniens est à mes yeux comme les armes de destruction massive de Saddam Hussein. Je n’y crois pas » (p. 317), tandis qu’il voit dans les printemps arabes « plus une révolte de la ‘‘génération internet’’ contre la misère et la corruption qu’[un] rêve intégriste » (p. 510).

En désaccord avec presque toutes les orientations diplomatiques de Nicolas Sarkozy, il dénonce l’alignement de la diplomatie française sur les grandes orientations américaines et assène : « Sa politique n’a ni queue ni tête. Elle manque de rigueur et d’idées directrices quand elle n’est pas en opposition totale avec les intérêts de la France tels qu’ils ont été consacrés depuis la guerre » (p. 506).

R. Dumas n’épargne pas non plus ses anciens camarades et particulièrement Dominique Strauss-Kahn qu’il trouve « pas assez à gauche », ou encore Bernard Kouchner à qui il reproche son inaction : « A mon époque aussi la politique internationale de la France était faite à l’Élysée, mais en synergie avec le ministre des Affaires étrangères » (p. 506).

Enfin, au travers de ce récit, R. Dumas parle aussi de lui, de son goût pour les conquêtes féminines ou de sa satisfaction à avoir su mettre sa famille à l’abri des difficultés matérielles. Il évoque évidemment l’affaire Elf et ses relations avec les différents protagonistes du dossier. Il reconnaît que l’affaire a failli le pousser au suicide, et garde une haine tenace contre l’ex-juge Eva Joly à qui il reproche d’être allée trop loin dans l’humiliation et l’inquisition.

Le ton général du livre est plaisant, la plume est alerte et ne trahit pas la présentation faite par l’éditeur qui parle d’un récit « non sans distance ni ironie ». Car Roland Dumas n’a plus rien à attendre de la République et aspire dorénavant à vivre sa retraite politique. Désormais libre, il est ainsi disposé à se raconter sans détour, pour le plus grand intérêt de ses lecteurs.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...