Publications
Note de lecture

Le totalitarisme pervers d’une multinationale au pouvoir

Note de lecture rédigée par François Pène, Étudiant en Géopolitique et Prospective à IRIS Sup'

Par Alain Deneault - Paris, Éditions Rue de l'échiquier, 2017, 128p.

Alain Deneault est un philosophe québécois qui enseigne au Collège international de philosophie à Paris. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et essais portant sur des thèmes variés, mais s’attaquant de manière récurrente à l’action de différents systèmes de cartels multinationaux et aux complicités étatiques qui en découlent, qu’ils soient liés aux industries d’extraction de matières premières – pétrolières, gazières ou minières – ou au monde des hautes sphères financières – notamment les paradis fiscaux. Le présent ouvrage se découpe implicitement en deux parties distinctes.

La première, consacrée à la firme Total, dresse un portrait terrifiant : celui d’une entreprise tentaculaire et surpuissante qui joue toujours plus de son influence pour satisfaire d’inextinguibles besoins de rendements financiers privés. Total est définie comme une société pétrolière française. Elle n’est en fait pas une unique entité, mais une myriade de 934 organisations de formes diverses à travers le monde, l’ensemble n’ayant aucune existence légale. Les seules choses demeurées françaises chez Total sont l’adresse de son siège social, ainsi qu’une véritable porosité avec le pouvoir de la République. Ses activités, pour leur part, sont largement diversifiées afin de garantir un revenu constant, quels que soient les cours du pétrole.

Les accointances de la firme avec l’État français sont historiques : ce qui s’appelle aujourd’hui Total résulte des fusions successives de différents établissements, publics ou non, notamment la Compagnie française des pétroles (CFP) et Elf. Si l’État était le seul maître à bord jusqu’au début des années 1990, la privatisation du secteur a laissé place à la gourmandise des investisseurs, produisant une inversion du rapport de forces. Dans un savant mélange de favoritisme, de clientélisme et de terreur, Total parvient à obtenir ce qu’elle veut des décideurs politiques : les allers-retours entre la haute fonction publique et les postes de cadres au sein de l’entreprise ne sont ainsi pas rares. Quand elle n’accommode pas la loi en son sens, Total s’échine à transformer toute procédure juridique à son encontre en véritable chemin de croix pour l’exemple. Quel particulier possède, en effet, l’énergie et l’argent pour se battre quinze ans durant contre une armée d’avocats spécialisés ? Il n’existe plus de « cellule africaine » à l’Élysée ? Le néocolonialisme et le pillage en règle du continent ont été privatisés en même temps que la firme, qui possède un véritable réseau diplomatique parallèle et dispose de ses entrées dans toutes les chancelleries de l’ancienne Afrique française, et au-delà.

Dans une seconde partie, beaucoup plus conceptuelle, l’auteur s’interroge sur le fait du totalitarisme, s’appuyant pour cela sur de multiples penseurs de différentes époques – Hannah Arendt, Jean Vioulac, Benjamin Barber, Alain Supiot, Thomas Hobbes, Jean-Jacques Rousseau et bien d’autres – pour défendre une thèse complexe : le monde capitaliste libéral, sous couvert de liberté et d’État de droit, instaure un totalitarisme silencieux, mais comparable à sa définition traditionnelle. Certains parlent de « totalitarisme soft », d’autres encore de « totalisation » : l’idée est de désigner cette manière qu’a le libéralisme économique de transformer les classes en une masse uniforme et indifférenciée, où chacun se voit retirer sa spécificité. Nous vivrions donc enfermés dans un état de liberté de façade, mais au sein duquel les classes capitalistes dominantes seraient les seules à avoir réellement voix au chapitre quand il s’agit de définir les grandes règles de la marche du monde. À la différence du fascisme, hitlérisme ou stalinisme, cette forme de domination se fait globalement dans la douceur. Toutefois, les ressorts totalitaires seraient finalement les mêmes, écrasants et sans alternatives.

Cet ouvrage, très largement à charge, est cependant à lire avec prudence : un lecteur non avisé risquerait de tomber rapidement dans un poncif des relations internationales qui tend à considérer les enjeux pétroliers comme l’alpha et l’oméga de toute analyse géopolitique. Avec Total, il n’est en effet pas question d’un complot mondialisé omnipotent, mais bien d’une puissante organisation qui s’affirme dans un jeu d’influences, privées comme publiques, global et contradictoire.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...