Publications
Note de lecture

James Bond dans le spectre géopolitique

Note de lecture rédigée par Yves Gounin, Haut fonctionnaire

Par Jean-Antoine Duprat - Paris, L'esprit du temps, 2015, 274p.

La sortie du 24e épisode de la saga James Bond a été l’occasion d’une intense activité éditoriale. Sur les étals des libraires, on a vu fleurir des ouvrages consacrés à la « panoplie bondienne » : ses voitures, ses montres et, bien sûr, ses « girls ». L’ouvrage de Jean-Antoine Duprat semblait, à première vue, moins trivial.

Avant d’être un héros de cinéma, James Bond fut un personnage de roman. Ian Fleming, pur produit de l’intelligentsia britannique, travailla pour les services de renseignement de la Royal Navy avant de se consacrer à l’écriture. Les douze romans et deux recueils de nouvelles qui mettent en scène l’agent 007 connurent un succès immédiat. Écrits entre 1952 et 1964, ils étaient marqués par l’esprit de leur temps. James Bond opérait en pleine guerre froide et défendait les valeurs de l’Occident face à l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et à ses suppôts. Dans les romans de Ian Fleming, l’ennemi était le SMERSH, une branche de l’Armée rouge en charge du contreespionnage officiellement dissoute en mai 1946. Dans les films, le SMERSH fut remplacé par l’organisation terroriste SPECTRE, dirigée par le sinistre Ernst Stavro Blofeld, dont les liens avec l’URSS n’étaient pas évoqués.

Volonté de ménager l’Union soviétique, voire sympathie communiste des producteurs, Albert Broccoli et Harry Saltzman ? Certainement pas. Souci de ne pas se fermer de potentiels marchés ? C’est plus probable. Prescience de la détente ? Peut-être. Il s’agissait en tout cas moins, pour James Bond, de défaire l’ennemi soviétique que de déjouer les plans machiavéliques du SMERSH / SPECTRE complotant pour pousser les deux Supergrands au conflit. Pour ce faire, il devait plus souvent qu’à son tour collaborer avec des agents soviétiques : Tatiana Romanova dans Bons baisers de Russie, Anya Amasova dans L’espion qui m’aimait.

Parce que James Bond ne se réduisait pas à la guerre froide, il survivra à la chute du mur de Berlin – même s’il fallut attendre six années, et le recrutement d’un nouvel acteur, la sortie de GoldenEye en 1995. La filiation avec Ian Fleming est toujours revendiquée – GoldenEye était le nom de sa propriété en Jamaïque où il écrivait ses romans –, mais le contexte géopolitique a bien changé. Le générique annonce la couleur : des silhouettes féminines dénudées détruisent à coup de barres de fer des statues de Lénine. Le chef de James Bond a lui aussi changé : le MI6 a désormais à sa tête une femme – quelques années plus tôt, c’est le contre-espionnage britannique, le MI5, qui avait promu une femme à sa direction. Et l’enjeu a évolué : un syndicat du crime tente d’utiliser un satellite russe contre Londres afin de provoquer une crise financière mondiale.

Avec la fin de la guerre froide, la menace est donc devenue diffuse et les ennemis protéiformes. Dans Demain ne meurt jamais, Elliot Carver est un magnat de la presse qui pousse la Chine et les États-Unis à s’affronter en mer de Chine méridionale. Dans Le monde ne suffit pas, Elektra King est à la tête d’une compagnie pétrolière possédant des intérêts dans la construction d’un oléoduc reliant l’Azerbaïdjan à la Turquie. Dans Skyfall, Silva est un cyber-terroriste qui planifie des attentats sur Londres.

« Miroir de son temps », selon le vœu de Ian Fleming, James Bond reste inaltérablement britannique. Par son flegme mais aussi par l’identité des acteurs qui l’ont incarné à l’écran et des réalisateurs qui en ont signé les adaptations : même si Pierce Brosnan était Irlandais, Martin Campbell et Lee Tamahori Néo-Zélandais, il est significatif qu’aucun d’eux n’ait jamais été Américain.
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...