Publications
Note de lecture

Oublier la Terre ? La conquête spatiale 2.0

Note de lecture rédigée par Yannis Boukobza, assistant de rédaction à l'IRIS

Par Jacques Arnould - Paris, Éditions Le Pommier, 2018, 168p.

« Le temps est peut-être venu où les hommes contrôleront le destin des étoiles ». Cette phrase prononcée par Arthur C. Clarke devant le Congrès américain en 1975 (citée à la page 6 de l’ouvrage) est révélatrice de l’intérêt croissant de l’époque concernant les questions spatiales. Ces envies de découvertes connaissent un certain regain depuis une quinzaine d’années et l’essor des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon, pour ne citer que les entreprises les plus connues). Elon Musk, avec sa compagnie SpaceX, projette même de coloniser l’espace et d’emmener l’homme sur Mars.

Chargé des questions éthiques au Centre national d’études spatiales (CNES), Jacques Arnould présente dans son essai les nouveaux objectifs du Newspace, cette « révolution que connaît le secteur spatial » (p. 10). Il souhaite amener le lecteur à se questionner sur les effets que de telles avancées pourraient entraîner pour l’espèce humaine. Pourquoi l’envie de quitter la Terre se transforme-t-elle en obsession du côté des GAFA ? La planète est-elle en si piteux état qu’il faudrait l’abandonner ? Apprendre à connaître et apprivoiser l’espace, mais pour y faire quoi ?

C’est autour de ces interrogations que se construit l’argumentation de l’auteur. Il structure son propos en huit parties, destinées à accompagner le lecteur au long de son raisonnement et à le familiariser avec les grandes étapes de la conquête spatiale. Les premiers chapitres (« Et si c’était demain ? » ; « Espace 2.0 » ; « Objectif Lune ») rappellent que l’espace a toujours suscité la curiosité à travers les époques. En 1610, déjà, Johannes Kepler prédisait « que de courageux navigateurs s’élanceraient dans l’éther céleste pour rejoindre et explorer les astres d’un univers qui perdrait bientôt sa clôture… » (p. 26). Cet engouement pour l’inconnu a ensuite été abondement relayé par le cinéma et la littérature de science-fiction, qui accompagnaient d’ailleurs les manœuvres de guerre froide répondant aux besoins de domination révélés par le lancement états-unien du programme Apollo, en 1961. Les innovations technologiques, l’alliance du public et du privé – plus précisément entre l’ambition des programmes spatiaux étatiques et les baisses des coûts apportées par les entreprises privées telles que SpaceX ou Blue Origin –, puis les investissements astronomiques des GAFA confirment que l’homme n’a jamais été aussi proche de fouler le sol d’un nouvel objet non terrestre – depuis Neil Armstrong sur la Lune en 1969.

Jacques Arnould met en évidence « les nouvelles frontières de l’espace » (p. 61), en appelant toutefois le lecteur à remettre en question les projets en cours. Des thématiques stimulantes sont par ailleurs abordées, comme la question juridique liée à la conquête spatiale : à quel drapeau appartiendrait, par exemple, une nouvelle planète ou un astéroïde qui permettrait le forage et l’exploitation minière ?

L’auteur guide le lecteur jusqu’au vif du sujet : les questions éthiques que posent les nouveaux objectifs de conquête spatiale et qui devraient, selon lui, demeurer primordiales aux yeux des responsables de ces projets d’envergure. Cette dernière partie attire ainsi l’attention sur le fait que la Terre, elle, « ne se meut pas » (p. 126). Inversement, les expéditions spatiales laissent sourdre l’idée d’abandonner l’être humain au profit du « cyborg » – un être dont les capacités seraient décuplées grâce aux effets d’une intelligence artificielle incorporée –, voire celle que tous les humains ne pourront faire partie du projet transhumaniste. C’est donc bien tout l’avenir de la condition de l’homme qui est mis en jeu par le dessein avant-gardiste de l’idéologie des GAFA, et sur lequel l’auteur souhaite nous interpeller.

L’essai de Jacques Arnould est court, aisé à lire et s’adresse à tout public, du plus initié au moins compétent concernant les questions spatiales, car le but est d’attirer sur les engagements éthiques du Newspace et les conséquences de ses avancées. Passionné et sachant transmettre son intérêt pour les sujets liés à la conquête spatiale, Jacques Arnould rappelle néanmoins avec précaution que le projet transhumaniste « devrait, sans cesser de prendre souci de l’humain, s’inquiéter de tous les humains » (p. 145).
Les autres notes de lecture
Sauvons le Progrès
Physicien nucléaire – il dirige un laboratoire au sein du Commissariat à l’énergie...
Staline
Il n’est pas évident de susciter un grand intérêt pour une énième...
L’ordre du monde
On repose le dernier livre d’Henry Kissinger avec deux sentiments contradictoires : l’admiration...
La fin de l’Europe ?
L’ouvrage arrive à point nommé pour reconsidérer les véritables raisons de la...
Le monde au défi
Hubert Védrine occupe dans le paysage intellectuel français une place à part....
Que veut Poutine ?
Ancien élève de l’ENA et du MGIMO (Institut d’État de relations internationales...
Hollande l’Africain
Journaliste à RFI et collaborateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, Christophe Boisbouvier présente...
Le boycott
Appel au boycott des Jeux olympiques de Sotchi, de produits français (vin,...
La France au défi
« Réformisme radical », cette expression empruntée à Albert Camus pourrait résumer l’intention de...
Mali
La maison d’édition De Boeck a initié depuis 2013 une collection intitulée...
La dynastie rouge
La Corée du Nord effraie autant qu’elle fascine. Les clichés font florès...
Dear Leader
Dans un régime aussi fermé et mystérieux que celui de la Corée...
Justifier la guerre ?
Pierre Hassner, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)...
Willy Brandt
Willy Brandt, premier chancelier allemand social-démocrate (1969- 1974), est connu pour deux...
Le roi prédateur
Les deux journalistes, Eric Laurent (auteur des mémoires d’Hassan II) et Catherine Graciet s’aventurent à...
Le bilan d’Obama.
Pariant sur l’intérêt que susciteront les élections du 6 novembre 2012, les...
Tripoliwood
Delphine Minoui, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient lauréate du Prix Albert Londres,...
Pour une Europe juste
En janvier 2011, Élisabeth Guigou présentait sa vision de l’Europe dans un nouvel...
Vivre libre
Le 17 décembre 2010, Mohammed Bouazizi, jeune vendeur de fruits et légumes tunisien de vingt-huit...
Les Coréens
Agrégé d’histoire, ancien de l’ENA, actuellement directeur adjoint de l’Institut des sciences...
Pour l’humour du risque
Sommes-nous en sécurité ? Connaissons-nous les risques qui nous guettent ? Les politiques, lois...
Known & Unknown : A Memoire
Donald Rumsfeld est probablement l’une des figures politiques américaines les plus controversées de...
Le monde selon Obama
Deux sentiments ont accompagné, en Europe, la victoire d’Obama. Le premier fut...
Réinventer l’Occident
Autrefois impérialiste et conquérant, l’Occident se sent aujourd’hui impuissant. En effet, dans...
Guerres inutiles ?
 Depuis le début du siècle les armées occidentales sont de nouveau confrontées...
Pour une gouvernance mondiale
 À l’occasion des Journées de l’économie, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos, a interrogé cinq...
Obama’s Wars
Depuis son rôle dans la révélation de l’affaire du Watergate, Bob Woodward...
Chroniques du Darfour
Jérôme Tubiana publie aux éditions Glenat, en partenariat avec Amnesty International, ses...
Contrôler les armes
Avec cet ouvrage, Amnesty International réussit le tour de force d’expliquer le...
La Revanche du Sud
Ce temps d'un « Occident qui écrit quand l'Orient, lui, est décrit » est...
Le Temps de l’Afrique
Jean-Michel Sévérino est une personnalité atypique. Tandis que ses camarades de promotion...
Atlas de l’agriculture
Ambitieux, l’Atlas de l’agriculture cherche, comme l’indique son sous-titre, à répondre à...
Mémoires
Il fallait bien 800 pages à Tony Blair, pour évoquer les dix années...
La fabrique de nos peurs
Épidémie, inondation, famine, déplacement de population, nucléaire, pollution etc., chaque semaine, les...
Le Mexique de A à Z
 Patrice Gouy publie un nouvel ouvrage consacré au Mexique, pays qu’il parcourt...
L’Afrique en face
Les journalistes français spécialisés sur l’Afrique se comptent sur les doigts d’une...
Iran, l’état de crise
Alors que de nouvelles sanctions à l’encontre l’Iran sont régulièrement évoquées dans...
Les Arabes et la Shoah
Gilbert Achcar, enseignant-chercheur à l’Université de Londres, publie chez Actes Sud Les...
Le retour des talibans
Depuis les attentats du 11-Septembre, et l’occupation de l’Afghanistan par les forces...
Le multiculturalisme
Maître de conférences à l’Université de Paris IV et président de l’...
Shanghai-Paris
Rompant avec une vision mythologique de la capitale de l’Orient du temps...
La guerre économique
Notion décriée, la guerre économique méritait bien qu’un ouvrage lui soit dédiée....
Nourrir les hommes
 D’ici à 2050, l’humanité va voir sa population croître de 3 milliards d’âmes supplémentaires....
Vivre autrement
 « Nous avons une chance historique. Inventer, sous la contrainte de la crise...
Visages de la peur
 De plus en plus, la peur semble diriger les comportements individuels et...
Demain la faim
 La fiction qui ouvre ce livre met en scène un conflit né...
La mondialisation
Ce petit manuel est un guide intéressant pour qui veut clarifier ses...
Mitterrand l’Africain?
Les ouvrages sur François Mitterrand et l’Afrique sont nombreux (Attali, Bayart, Bourgi,...
Achever Clausewitz
Achever Clausewitz, comme pour se débarrasser définitivement des thèses du général prussien...
La Russie
Ayant consacré sa thèse d’Etat à l’étude de la région caucasienne, Pierre...
L’Afrique humiliée
L’on connaît les cris de colère d’Aminata Traoré, ancienne ministre de la...