Chercheurs
 
Christophe Ventura
English Version
Chercheur à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Christophe Ventura

Christophe Ventura est chercheur à l’IRIS. Spécialiste de l’Amérique latine, il a réalisé un grand nombre de missions dans la région (Argentine, Brésil, Mexique, Amérique centrale, Venezuela, Uruguay).

 

Chargé de cours sur la Géopolitique de l’Amérique latine dans un monde multipolaire au sein d’IRIS Sup’, il est également enseignant à l’Institut Catholique de Paris, dans les masters de Géopolitique de la FASSE.

 

Journaliste, il suit depuis le début des années 2000 les évolutions politiques, économiques, sociales et géopolitiques dans cette région et publie régulièrement des articles dans divers journaux et revues (Le Monde diplomatique, Diplomatie, Mémoire des luttes, etc.).

 

Engagé dans le milieu associatif international, il a participé à la conception et à l’organisation des Forums sociaux mondiaux depuis leur fondation en 2001 (Porto Alegre, Brésil). Dans ce cadre, Christophe Ventura a accumulé une connaissance singulière de la société civile latino-américaine (mouvements sociaux, syndicats, ONG, partis, milieux universitaires, etc.) et des acteurs institutionnels des pays du sous-continent.

 

Diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Christophe Ventura a étudié l’histoire du néolibéralisme aux Etats-Unis et les indépendances latino-américaines au 19e siècle.

 
Études
Amériques
Face à la crise de la mondialisation, quelle « relation spéciale » entre la France et l’Amérique latine ?
Note d'analyse
Analyses
 
 
15.09.2018
Vendredi, le président vénézuélien Nicolas Maduro s’est rendu à Pékin. Loin des éructations des puissances occidentales sur la dérive du régime bolivarien, la Chine entretient en effet de bonnes relations avec le successeur de Chavez. Pour nous éclairer sur les nombreuses attaques à l’encontre de Caracas, l’interview de Christophe Ventura,...
 
 
06.09.2018
Le point de vue de Christophe Ventura
Le Venezuela connaît une grave crise économique depuis 2014. Hyperinflation, pénuries, instabilité politique… Face à ces difficultés, des milliers de Vénézuéliens quittent chaque jour le pays. En quatre ans, entre 1,6 et 2,3 millions de personnes ont ainsi choisi l’exil, soit 7 % de la population du pays. Selon l’agence des Nations...
 
 
30.08.2018
Le Venezuela est-il aujourd’hui un pays invivable ? Cela dépend finalement pour qui. Une partie de la population, celle qui a toujours accès aux dollars, vit correctement voire encore très bien pour certains. Mais globalement oui, le pays traverse la plus grande crise économique et sociale qu’il n’ait jamais connue,...
Aires de recherche
Amérique latine (vie politique, intégration régionale, politique extérieure…) - Société civile et mouvements sociaux