Chine, La grande séduction. Essai sur le soft power chinois

Editions Choiseul


La Chine sera bientôt la première puissance économique mondiale et les conséquences de la crise financière internationale pourraient même précipiter cette échéance. Elle ne se contente plus de miser sur l’économie : Pékin voit plus loin et se lance dans une gigantesque opération de séduction planétaire. Promotion d’une culture plurimillénaire, mobilisation de la diaspora, diffusion du chinois, exploitation du patrimoine, aide au développement et stratégie gagnant-gagnant, la Chine soigne son offensive. Elle peut d’ailleurs se targuer de larges succès, notamment dans les pays du Sud, Afrique, Amérique latine et Moyen-Orient. Mais cette Chine décomplexée séduit également les pays occidentaux, qui succombent au soft power de l’empire du milieu.

Quels sont les effets à long terme de cette stratégie ? Celle-ci soulève des questions propres au régime de Pékin : la démocratie, les droits de l’homme, la montée en puissance militaire ou encore les ambitions territoriales. La nature du régime chinois, à première vue en totale contradiction avec les conditions du soft power, limite-t-elle les effets de cette diffusion ou au contraire en facilite-t-elle le rayonnement ?

L’auteur plonge au coeur des ambitions chinoises dont il décrypte la politique d’influence, de lobbying et de communication. C’est une réflexion passionnante sur une puissance qui fascine autant qu’elle inquiète.

Barthélémy Courmont est professeur de relations internationales, directeur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est également rédacteur en chef de la revue Monde chinois.
Expert de la Chine et des questions stratégiques, ancien directeur du bureau IRIS à Taiwan, Barthélémy Courmont est déjà l’auteur de nombreux ouvrages dont notamment L’Asie orientale face aux périls des nationalismes (Lignes de repères) et Terrorisme et contreterrorisme : l’incompréhension fatale (Le Cherche Midi).

Dans la même catégorie