Chercheurs
Jean-Jacques Kourliandsky
English Version
Chercheur à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Jean-Jacques Kourliandsky

Jean-Jacques Kourliandsky est chercheur à l’IRIS sur les questions ibériques (Amérique latine et Espagne).

 

Consultant sur les situations relatives à ces régions auprès de l’administration publique et des entreprises, il intervient également auprès des Fondations Friedrich Ebert et Jean Jaurès en Amérique Latine.

 

Membre du Comité de rédaction de La Revue internationale et stratégique, éditorialiste dans les publications mensuelles, Espaces Latinos et Revista Latina, il publie régulièrement dans Universalia, les Annales d’Amérique latine et des Caraïbes, et de façon occasionnelle dans divers ouvrages : Croissance, Réussir à l’étranger, Le Moci, Ramses…

 

Parmi les contributions à des ouvrages collectifs, Jean Jacques Kourliandsky est en charge du chapitre consacré anuellement à l’Amérique latine dans L’Année stratégique.

 

Il est également l’auteur d’une étude sur la revendication nationaliste au Pays – Basque espagnol publiée par l’IHESI, d’un numéro spécial de la revue Problèmes politiques et sociaux intitulé, « Espagne, la deuxième alternance démocratique » et d’un ouvrage sur le Costa – Rica aux éditions La Manufacture.

 

Jean-Jacques Kourliandsky est diplomé en sciences politiques et docteur en histoire.

Études
Analyses
 
 
16.05.2019
L’offensive verbale de Donald Trump contre trois pays latino-américains membres de l’ALBA (Alliance bolivarienne pour notre Amérique), Cuba, le Nicaragua et le Venezuela, assortie de sanctions économiques, renvoie-t-elle aux batailles de la guerre froide ? Les déclarations parallèles de responsables nord-américains, comme le chef du commandement sud, Kurt Tidd[1], ciblant l’agressivité...
 
 
07.05.2019
« Nous sommes devant une nouvelle frontière avait déclaré le 15 juillet 1960 le président John Fitzgerald Kennedy, celle de la science, de l’espace, et de la paix ». Les 29 mars et 5 avril 2019, son lointain successeur Donald Trump a évoqué un horizon frontalier plus terre à terre : « Le Mexique...
 
 
19.04.2019
Le 28 avril 2019, les Espagnols sont appelés aux urnes pour désigner leurs 350 députés. Et qui sait, permettre la formation d’un gouvernement disposant d’une majorité, introuvable depuis la dernière consultation. Le président sortant, le socialiste Pedro Sanchez, avait réussi le 1er juin 2018 à renverser le populaire Mariano Rajoy,...