Événements

La féminisation des armées : progrès sociétal ou enjeu opérationnel ?




L’IRIS, en partenariat avec Unéo, la mutuelle des forces armées, a le plaisir de vous inviter à la visioconférence :

Allocutions d’ouverture

Ingénieur général hors classe de l’armement (2S) Marc LECLÈRE, président d’Unéo

Jean-Pierre MAULNY, directeur adjoint de l’IRIS

Autour de

Camille BOUTRON, sociologue, chercheuse au sein du domaine « Défense et société » de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM)

Capitaine Marion BUCHET, pilote de Chasse, officier en charge de la Sécurité Aérienne sur la base de Tours

Administratrice Générale Nathalie TOURNYOL DU CLOS, directrice, adjointe au directeur des ressources humaines du ministère des Armées

Animée par

Gaspard SCHNITZLER, chercheur au sein du pôle Défense, sécurité et armement de l’IRIS
Depuis plus de 20 ans, la professionnalisation des armées françaises et la fin des quotas aux concours d’entrée dans ses écoles de formation, les femmes ont intégré le ministère des Armées et ces militaires sont aujourd’hui plus de 33 000. Deux ans après la mise en œuvre du plan mixité et dans le contexte récent et tragique de la première mort au combat d’un sous-officier féminin dans le cadre de l’opération Barkhane au Mali, en quoi la féminisation des armées reste-t-elle un enjeu sociétal et stratégique ? Pour l’armée française, quel est l’état des lieux vingt ans après l’adoption de la résolution 1325 de l’ONU, affirmant pour la première fois, le rôle central des femmes dans le maintien de la Paix et de la sécurité ? Recruter des femmes, est-ce une simple réponse au cadre législatif, ou est-ce disposer d’une véritable plus-value lors des engagements opérationnels ? Quels défis au niveau tactique, opératif et stratégique ? Le 8 mars 2021, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la mutuelle Unéo et l’IRIS, avec le concours d’AF1D2, vous invitent à débattre de ce sujet.
Documents