ANALYSES

la Côte d’Ivoire dans l’impasse

Presse
9 décembre 2010
Philippe Hugon - Pélerin Magazine
Après l'élection présidentielle, deux hommes - Laurent Gbagbo, président sortant, et Alassane Ouattara - revendiquent la victoire. Lequel des deux est légitime ?

Selon la commission électorale indépendante, composée d'observateurs nationaux et internationaux, Alassane Ouattara a remporté 54,1 % des suffrages contre 45,9 % pour Laurent Gbagbo. Pour la communauté internationale, Alassane Ouattara est donc le nouveau président.


La Côte d'Ivoire se retrouve néanmoins avec deux présidents. Que peut-il se passer ?

La première hypothèse est que la communauté internationale fasse pression afin que Laurent Gbagbo accepte le verdict des urnes. Le deuxième scénario qui, hélas, semble se dessiner, est un affrontement militaire et une guerre civile entre le nord, partisan de Ouattara, et le sud, qui soutient Gbagbo.


Nord musulman contre Sud chrétien. Beaucoup y voient un affrontement ethnico-religieux...

Ce n'est pas le facteur déterminant : une importante ethnie du Sud, chrétienne et animiste, comme les Akkans, a voté en majorité pour Ouattara.


Que penser de la solution qui consiste à confier les rênes du pays à deux présidents ?

Dans les années 1970, le Dahomey (l'actuel Bénin) avait instauré une présidence tournante. La Côte d'Ivoire pourrait adopter un tel système, mais il faudrait que les deux présidents soient reconnus par la communauté internationale...


De quel côté se situe le peuple ivoirien ?

Du côté de la paix. 75 % des Ivoiriens, chrétiens ou musulmans, veulent la stabilité. Il y a urgence car le pays est au bord de la faillite..

Sur la même thématique