ANALYSES

«Kim Jong-un est peut-être une marionnette»

Presse
20 décembre 2011

Kim Jong-il, 69 ans, a été emporté samedi par un  infarctus du myocarde sévère et une crise cardiaque alors qu'il se trouvait à bord de son célèbre train blindé pour un déplacement. Le Cher Leader du peuple nord-coréen était au pouvoir depuis quatorze ans, dans un pays totalement refermé sur lui-même. Son fils cadet a été désigné comme "grand successeur". Décryptage avec Jean-Vincent Brisset, spécialiste de questions stratégiques et militaires.


Quelles pourraient être les conséquences de la mort de Kim Jong-il au niveau régional ?

Je ne vois pas de conséquences immédiates. Sauf coup de tonnerre auxquels nous a habitués la Corée du Nord. La succession est planifiée depuis sa première crise cardiaque en 2008. La préparation de la passation de pouvoir date de 2010, avec la nomination au grade de général quatre étoiles du fils et sa désignation officielle comme successeur. Avec le voisin sud-coréen cela ne devrait rien changer dans l'immédiat.


Les Occidentaux s'attendaient-ils à sa mort ?

On l'attendait depuis un certain temps surtout depuis que le processus de succession était engagé On savait donc que Kim Jong-il devait avoir un problème de santé. Ce n'est pas le fils qui est intéressant, mais ce qu'il y a derrière. II accède au pouvoir à moins de trente ans alois que son père avait dû attendre d'en avoir 50 pour arriver au même niveau. Mais il ne faut pas oublier que ce garçon est peut-être une marionnette.


Si c'est une marionnette, qui tire les ficelles ?

Il y a tout un clan de maréchaux et de généraux de l'armée. On parle aussi d’un oncle qui jouerait le rôle d'éminence grise.


Que sait-on de Kim Jong-un ?

On a de rares photos stéréotypées. II aurait fait des études en Suisse, ce qui voudrait dire qu'il maîtrise l'anglais et le français. II a vécu dans un internat, dans un environnement différent. C'est une différence de taille avec son père et son grand-père (Kim II-sung, le premier président de Corée du Nord), qui n'ont eux connu que le stalinisme pur et dur


Où en est le programme nucléaire nord-coréen ?

Il y a eu un premier essai qui est en fait un double mensonge de la part des Américains et des Nord-Coréens. Pour ce premier essai, ils ont utilisé de l'explosif classique (400 tonnes). Le deuxième était un assemblage expérimental de matière nucléaire et d’explosif classique. Entre cet assemblage et la fabrication d'une bombe qu'on peut embarquer sur un missile, il y a une différence. Et, à mon avis, les Nord-Coréens sont loin de I’arme nucléaire opérationnelle.

Sur la même thématique