Événements

Quelles stratégies en Indo-Pacifique pour le Canada et le Québec ?




L’IRIS, dans le cadre de son Observatoire géopolitique de l’Indo-Pacifique, et en partenariat avec la Chaire de recherche en études Indo-Pacifiques de l’Université Laval, l’IRIS a le plaisir de vous inviter à la visioconférence-débat sur le thème :


Autour de

Frédéric LASSERRE, professeur titulaire à l’Université Laval (Québec) et titulaire de la Chaire de recherche en études Indo-pacifiques

Pascale MASSOT, professeure à l’Université d’Ottawa et membre du Comité consultatif sur l’Indo-Pacifique du ministère canadien des Affaires étrangères

Animée par

Éric MOTTET, professeur à l’Université catholique de Lille, directeur de la Chaire de recherche en Mondes émergents et co-directeur de l’Observatoire géopolitique de l’Indo-Pacifique à l’IRIS
En 2021 et 2022, la province du Québec et le Canada ont annoncé leurs stratégies indo-pacifiques. Attendues de longue date, les deux stratégies identifient l’Indo-Pacifique comme la région la plus dynamique du monde et soutiennent que les intérêts territoriaux et nationaux du Québec et du Canada nécessitent une approche globale, qui réunit les intérêts québécois et canadiens dans plusieurs domaines essentiels tout en fournissant une orientation en matière de politique étrangère et commerciale. Alors que les premières années du mandat du Premier ministre Trudeau se sont concentrées sur la poursuite d’un accord de libre-échange entre le Canada et la Chine, et si Ottawa reconnait que l’implication de la Chine est indispensable pour résoudre les grands défis mondiaux, les stratégies précisent également la mise en place d’une nouvelle voie en Indo-Pacifique à travers un repositionnement stratégique qui accordera une attention particulière au renforcement des capacités de collaboration avec plusieurs pays, notamment en Asie du Sud-Est et du Sud. Plus même, les stratégies pour l’Indo-Pacifique marquent une étape importante dans la politique étrangère du Canada (et du Québec) en renforçant la priorité de l’Asie et du Pacifique. Compte tenu de la vaste portée des objectifs stratégiques en Indo-Pacifique du Québec et du Canada, la visioconférence a pour ambition de donner un aperçu des forces et des faiblesses des deux stratégies.