Événements

Développement au Sahel : quel rôle pour la France et l’Europe ?



L’IRIS et le collectif d’ONG auteur de l’Appel pour une refondation de la politique sahélienne de la France ont le plaisir de vous inviter à une conférence-débat :

Autour de
Aboubakar LALO – Vice-président du Conseil des Nigériens de France (CoNiF), enseignant en histoire-géographie et sur les questions de développement
Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN – Chercheur au Laboratoire d’études et de recherches sur les dynamiques sociales et le développement local (LASDEL) de Niamey, Niger
Alimata TRAORÉ – Coordinatrice de la Convergence des femmes pour la souveraineté alimentaire au Mali (COFERSA), négociatrice pour la société civile africaine du traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (TIRPAA)
Christian YOKA – Directeur du département Afrique à l’Agence française de développement (AFD)


Animée par
Stéphanie HARTMANN – Responsable communications à Karthala éditions, ancienne journaliste à Radio Africa

Cette troisième conférence publique du cycle Sahel/France s’attachera à questionner le rôle et les modalités d’action des opérateurs du développement au Sahel. Au-delà des volumes d’aide traduisant la faible priorisation des questions de développement par la France dans sa stratégie sahélienne, il nous faut questionner le lien direct souvent établi entre développement et sécurité, qui ne constitue pas un cadre d’analyse adéquat pour élaborer des réponses à la crise. De quel développement parle-t-on ? L’ingénierie qui sous-tend les grands projets de développement se heurte à une réalité de terrain complexe et oublie souvent des enjeux cruciaux tels que la consolidation du contrat social et de l’État de droit dans les pays concernés, ou encore la gouvernance et la redevabilité des acteurs publics.


Les orientations de la politique d’aide au développement de la France relèvent de choix politiques qui doivent être questionnés : quels modèles de développement et quelles modalités de l’aide pour contribuer (efficacement) aux objectifs de lutte contre la pauvreté et les inégalités et agir sur les facteurs de stabilisation et consolidation de la paix et du vivre ensemble ? Quelle cohérence de cette politique avec d’autres politiques menées par la France dans la région ? Au Sahel, où les enjeux de développement sont immenses, comment construire une stratégie de coopération efficace et définie par et pour les acteurs du Sahel sans remettre en cause la légitimité, parfois fragile, des institutions nationales?

Documents