Chercheurs
Bastien Alex
English Version
Directeur de recherche à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 84
Bastien Alex

Bastien Alex est directeur de recherche à l’IRIS, responsable du programme Climat, énergie et sécurité. Il s’intéresse principalement aux impacts géopolitiques et sécuritaires du dérèglement climatique et aux enjeux énergétiques mondiaux. Depuis novembre 2016, il codirige avec François Gemenne l’Observatoire géopolitique des enjeux des changements climatiques en termes de sécurité et de défense, projet financé par le ministère de la Défense. Il signe, dans L’Année stratégique, annuaire géopolitique de l’IRIS, le chapitre « Energie et environnement » depuis 2013.

 

Au sein d’IRIS Sup’, il est responsable pédagogique du diplôme de Relations internationales première année. Il a enseigné les enjeux géopolitiques du développement durable dans le cadre du MBA Management du développement durable dispensé par l’Institut supérieur de Gestion de Paris de 2012 à 2014 et animé un TD sur les organisations internationales à l’Université de Cergy-Pontoise entre 2011 et 2013.

 

Titulaire d’un master recherche en géographie spécialisé sur les pays émergents et en développement obtenu à l’Université Denis Diderot (Paris VII), Bastien Alex est également diplômé de l’Université Paris VIII où il a suivi le cursus professionnel Études européennes et internationales.

Études
Analyses
 
 
28.08.2015
Le point de vue de Bastien Alex
A ce jour, 56 pays se sont engagés pour la conférence mondiale sur le climat à Paris en décembre et les principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre seront présents (Chine, Etats-Unis, Russie). Comment s’annonce ce rendez-vous, alors que la COP21 semble être au cœur des objectifs diplomatiques...
 
 
09.04.2015
Le point de vue de Bastien Alex
Le 31 mars était la première date butoir de la remise des « contributions nationales » des 195 pays États parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Pour le moment, seuls trente-quatre pays ont officialisé leurs engagements, dont les vingt-huit États de l’Union européenne. Comment...
 
 
27.02.2015
François Hollande, en partant pour Manille, a déclaré vouloir aboutir à un traité historique lors de la conférence de Paris (COP 21). C’est en bonne voie ? C’est tout le paradoxe on retiendra, si on parvient à faire signer un accord global et contraignant à l’ensemble des parties – incluant...
Aires de recherche
Changement climatique - Enjeux énergétiques mondiaux - Politique d’élargissement de l’UE