ANALYSES

Pour la Corée du Nord, la fusée du chantage

Presse
8 février 2016
Faut-il s'inquiéter du lancement de cette fusée à longue portée ?
Je ne crois pas. Pour lancer cette fusée, il a fallu plusieurs jours, le temps d'installer le pas de tir, de sortir l'engin des abris, de l’assembler, etc. Si cette fusée représentait une vraie menace, les satellites de reconnaissance américains et russes seraient capables de la détecter, voire de la détruire. Soyons clairs : les Nord-Coréens n'ont pas tiré un missile ! Cette nouvelle expérimentation peut néanmoins avoir son utilité...

Laquelle ?
Elle leur permet de progresser pour lancer à terme des missiles opérationnels. Ce genre de démonstration permet aussi à Kim Jong-un de renforcer sa légitimité. Il est rapidement sorti du chapeau : ce type d'essai a une connotation de politique intérieure très forte. Le peuple nord-coréen vit coupé du monde. Il est persuadé que seul son dirigeant peut sauver la nation.

La situation peut-elle dégénérer ?
Le fonctionnement de Kim Jong-un relève souvent de la paranoïa. Par ailleurs, ce régime semble avoir fini par développer quelques armes nucléaires. Je rappelle que Séoul, en Corée du Sud, est seulement à 80 km de la frontière. Il serait parfaitement possible de refaire Hiroshima à Séoul ! Mais envoyer une salve d'armes nucléaires au Japon ou au Etats-Unis relève du fantasme.

La France a-t-elle raison de parler d'une « provocation insensée » ?
La France ne fait que répéter ce que disent les Etats-Unis. Le suivisme continue. Depuis plus de vingt ans, les Etats-Unis se sont approprié la communication sur la Corée du Nord.

Que peut faire la communauté internationale ?
Elle est prise dans un système de chantage. La Corée du Nord utilise sa capacité de nuisance pour obtenir davantage d'aide internationale. Un peu comme un sale gosse qui a cassé son jouet et fait en sorte que sa mère lui en achète encore davantage. Le régime fait une grosse bêtise, obtient un peu plus de nourriture et d'énergie, se calme pendant quelques mois. Et recommence ses menaces. C'est un engrenage sans fin.

Croyez-vous à des frappes militaires en représailles ?
Non. Elles seraient totalement incompréhensibles. La Corée du Nord n'a agressé personne. Le fait de sur-médiatiser ce genre d'expérimentation ne fait qu'arranger le régime mais aussi les Etats-Unis qui peuvent vendre des défenses antimissiles, notamment à la Corée du Sud.

Propos recueillis par Éric Hacquemand
Sur la même thématique