Intervenant extérieur
Bertrand Badie
Professeur des universités à Sciences Po, expert en relations internationales

Bertrand Badie

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Institut national des langues et civilisations orientales, Bertrand Badie est agrégé et titulaire d’un doctorat en science politique. Ses recherches portent sur la sociologie et la théorie des relations internationales, la politique comparée, le multilatéralisme, l’opinion publique internationale, l’évolution de l’Etat et de la souveraineté dans les relations internationales ainsi que sur la culture politique.

 

Il débute sa carrière universitaire à l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne en tant qu’assistant (1974-77) puis comme maître-assistant (1977-82), avant de devenir professeur à l’Université d’Auvergne-Clermont-Ferrand I (1982-90). Pendant cette période, il a également été chargé de cours à l’Institut national des langues et civilisations orientales (1975-1990), ainsi qu’à l’École des hautes études en sciences sociales (1987-1990).
Chargé de cours puis professeur à l’Institut d’études politiques de Paris à partir de 1990, Bertrand Badie dirige également les collections des Presses de Sciences Po entre 1994 et 2003. Il est par ailleurs directeur du cycle supérieur de relations internationales de l’IEP de Paris depuis 1999.

 

Bertrand Badie a été Président du conseil scientifique de l’Institut français du Proche-Orient de 2006 à 2013, et membre du comité exécutif (depuis 2003), puis Vice-président (2006-2010) de l’Association internationale de science politique. Il a également présidé le jury du concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur en science politique en 2012-13.

 

Bertrand Badie est l’auteur de nombreuses publications, dont La diplomatie des droits de l’Homme (Fayard, 2002), L’impuissance de la puissance : essai sur les incertitudes et les espoirs des nouvelles relations internationales (Fayard, 2004), Le multilatéralisme (La Découverte, 2007), International Encyclopedia of political Science (en coll.) (Sage, 2011), Le temps des humiliés. Pathologie des relations internationales (Odile Jacob, 2014) et Nous ne sommes plus seuls au monde, son dernier livre publié en 2016 aux éditions La Découverte.