Chercheurs
Alice Baillat
English Version
Chercheuse associée à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Alice Baillat

Alice Baillat est chercheuse associée à l’IRIS et spécialiste des migrations environnementales et de la géopolitique du changement climatique. Basée à Genève, elle travaille à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM/ONU Migration) au sein de la Division Migration, Environnement et Changement Climatique (MECC). Elle est notamment chargée du suivi et de la coordination des activités avec la Plateforme pour les déplacements liés aux catastrophes (PDD), dédiée à la mise en oeuvre de l’Agenda pour la protection des personnes déplacées par les catastrophes et les changements climatiques, et découlant de l’Initiative Nansen.

 

Auteure de différents articles et chapitres d’ouvrage, elle a co-écrit avec Lucile Maertens un chapitre sur le traitement des enjeux migratoires et sécuritaires lors de la COP21 dans Globalising the Climate. COP21 and the Climatisation of Global Debates (Stefan C. Aykut, Jean Foyer et Edouard Morena (eds.), 2017, Routledge) ainsi qu’un chapitre sur la prise en compte des questions environnementales à l’Assemblée générale des Nations Unies dans L’Assemblée générale des Nations unies (Guillaume Devin, Franck Petiteville, Simon Tordjman (eds.), Presses de Sciences Po, à paraître en 2020).

 

Entre 2017 et 2019, Alice Baillat a travaillé comme chercheuse à l’IRIS au sein du pôle Climat, énergie et sécurité, plus particulièrement dans le cadre de l’Observatoire Défense et Climat, aux côtés de Bastien Alex et Francois Gemenne. Elle a également rejoint l’équipe du pôle Asie et travaillé en particulier sur la situation des Rohingyas au Bangladesh et en Birmanie. Elle contribue en outre aux activités pédagogiques de l’IRIS Sup’.

 

Titulaire d’un doctorat en relations internationales de Sciences Po Paris, Alice Baillat a consacré ses recherches doctorales à la diplomatie climatique du Bangladesh, un pays dans lequel elle a voyagé et séjourné à plusieurs reprises depuis 2011Internationales (CERI).

Études
Analyses
 
 
16.02.2018
Depuis le 25 août 2017, près de 700 000 Rohingyas ont fui le Myanmar pour le Bangladesh voisin, s’entassant dans des camps de déplacés[1] au Sud-Est du pays, non loin de la station balnéaire de Cox’s Bazar, haut lieu touristique prisé des Bangladais. Cet afflux de Rohingyas n’est pas le premier...
 
 
11.01.2018
Dr Alice Baillat first came to Bangladesh in 2011 to learn how the country raises its voice at the international climate talks. In this interview, she talks to the Dhaka Tribune on the positions of climate vulnerable countries in climate negotiations As a country relatively weak on the global stage,...
Aires de recherche
Conséquences migratoires et sécuritaires des changements climatiques - Négociations internationales sur le climat - Bangladesh - Asie du Sud