ANALYSES

Coronavirus : « Les Occidentaux devraient prendre une leçon de modestie », dit Pascal Boniface

Presse
21 juillet 2020
Pascal Boniface, directeur fondateur de l’IRIS, l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques a publié Géopolitique du Covid-19. Ce livre décrit le monde d’après et montre que le virus a d’ores et déjà changé le monde profondément.

« Il y a des structures géopolitiques qui ont été intensifiées par la Covid-19 et notamment la relation sino-américaine qui est d’une opposition farouche. Il y a eu un changement géopolitique important lors de cette crise car quand elle a éclaté, les Occidentaux se sont dit ‘ce n’est pas pour nous, on est riches et bien portants’. On n’y croyait pas et il y a eu une sorte de juin 40 sanitaire. On s’est rendu compte qu’on n’était pas aussi performants qu’on le pensait. Les pays asiatiques sont modernes et ont été attentifs dès le 1er janvier puis en Afrique, la jeunesse du continent les a un peu protégés. Les aides envoyées par la Chine à plus de 80 pays, c’est un incroyable retournement de l’Histoire. Normalement ce sont nous les Occidentaux qui allons aider les autres, et là on a appelé à l’aide. Les Occidentaux devraient prendre une leçon de modestie », assure le directeur de l’IRIS au micro de RTL.

« La Chine est donc gagnante de par la défaite américaine car c’est la première crise mondiale dans laquelle les États-Unis ne jouent pas un rôle majeur, cela a laissé la porte ouverte à la Chine qui s’est engouffrée dans cet espace déserté par les États-Unis. L’ambition de Xi Jiping c’est que la Chine reprenne sa place naturelle. La crise du Covid-19 ne leur permettront pas de dépasser les États-Unis mais cela crée une angoisse chez eux », analyse Pascal Boniface.
Sur la même thématique