Chercheurs
 
Chercheur associé
Sébastien Abis
English Version
Chercheur associé

+33 (0)1 53 27 60 60
Sébastien Abis

Analyste géopolitique, spécialisé sur les enjeux stratégiques de l’espace euro-méditerranéen, de l’agriculture, de l’alimentation et du commerce de céréales, Sébastien Abis est depuis 2013 chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques). Il est l’auteur de de plusieurs ouvrages et de plus d’une centaine d’articles sur ces différentes questions. Ses réflexions le conduisent à contribuer à des programmes de recherche, à des formations du supérieur et à participer au débat d’idées dans les médias, lors de conférences publiques ou d’assemblées générales d’entreprises.

 

Sébastien Abis est depuis janvier 2017 le Directeur du Club DEMETER, think tank spécialisé sur l’agriculture, l’alimentation et les territoires ruraux. Regroupant plus d’une cinquantaine d’acteurs privés, le Club DEMETER, à travers ses activités, offre à ses membres des clefs de lecture indispensables pour préparer l’avenir de l’agriculture, appréhender le défi de la sécurité alimentaire dans le monde et concevoir des solutions pour la compétitivité du secteur en France.

Sébastien Abis est aussi conseiller scientifique pour le groupe Futuribles international depuis 2010 et membre du comité de rédaction de sa revue depuis 2008. Il est également membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée depuis 2006 et du Comité scientifique de l’Association Euromed-IHEDN depuis 2007. Il collabore avec le Cercle Cyclope à Paris et l’Institut européen de la Méditerranée à Barcelone. Il est également expert au sein du groupe de travail mis en place par le Ministère français de l’agriculture pour conduire un exercice de prospective intitulé « MOND’Alim 2030 », qui débouche en 2017 sur la réalisation d’un Atlas de la mondialisation agricole.

 

De 2005 à 2016, Sébastien Abis a été fonctionnaire international du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes), organisation intergouvernementale de 13 Etats oeuvrant pour le développement, la formation technique et la recherche scientifique en Méditerranéen.

 

Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l’IEP de Lille avec un DESS en Études stratégiques européennes piloté par l’IRIS, Sébastien Abis a d’abord travaillé à l’Etat-Major des Armées au sein du ministère français de la Défense avant de rejoindre le CALAME (Centre d’analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée), think tank tourné vers l’action des entreprises, puis le CIHEAM où il évolue depuis 2005.

 
Analyses
 
 
10.06.2015
Avec une moyenne de 200 kg par an par habitant, l’Afrique du Nord, de l’Egypte au Maroc, consomme les plus grandes quantités de pain au monde. A titre indicatif, c’est deux fois la moyenne européenne et trois fois la moyenne globale. Et il s’avère paradoxalement que cette région est loin...
 
 
18.05.2015
Interview de Sébastien Abis - El Watan
Comment expliquez-vous l’instabilité des rendements céréaliers ? C’est une évidence, l’agriculture dépend du climat. Historiquement, les rendements ont toujours été variables mais la situation pourrait s’accentuer dans certaines régions du monde sous l’effet de changements climatiques très rapides. Autrement dit, la variation interannuelle entre les récoltes devrait s’amplifier, outre l’existence...
 
 
11.05.2015
Le point de vue de Sébastien Abis
En quoi l’année 2015 est-elle particulière pour les questions agricoles et alimentaires ? L’agriculture n’est pas un sujet conjoncturel. Loin de là ! Je le dis d’entrée car c’est une évidence pour certains, un rappel pour d’autres. Il n’y a pas une année pour l’agriculture, mais un impératif alimentaire en...
 
 
12.03.2015
2015 est une année charnière. Plusieurs grands rendez-vous internationaux vont positionner les enjeux agricoles, alimentaires et ruraux au centre des Objectifs de développement durable (ODD) qui seront instaurés dans le cadre du nouvel agenda global du développement post-2015. Celui-ci sera adopté en septembre lors de l'Assemblée générale annuelle des Nations-Unies...