Chercheurs
 
Sébastien Abis
English Version
Chercheur associé à l'IRIS, directeur du Club DEMETER

+33 (0)1 53 27 60 60
Sébastien Abis

Depuis 2013, Sébastien Abis est chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques).

 

Entre activités de coopération internationale, d’animation de réseaux d’entreprises et de recherche scientifique, Sébastien Abis développe une expertise sur les dimensions stratégiques de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et des produits de large consommation (céréales, huiles, sucre, vin). Il est également spécialisé sur les enjeux géopolitiques en Méditerranée et les dynamiques de partenariat entre l’Europe et l’Afrique. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de plus d’une centaine d’articles sur ces différentes questions. Son livre Géopolitique du blé. Un produit vital pour la sécurité mondiale, paru en 2017, a reçu le Prix du Livre de géopolitique jeune auteur 2017 EDF/Conflits.

 

Depuis janvier 2017, Sébastien Abis est le Directeur du Club DEMETER, association qui regroupe plus d’une cinquantaine d’entreprises et d’opérateurs de l’agriculture et du secteur agro-alimentaire. Le Club DEMETER, à travers ses activités, offre à ses membres des clefs de lecture indispensables pour préparer l’avenir de l’agriculture, appréhender le défi de la sécurité alimentaire dans le monde et concevoir des solutions pour la compétitivité du secteur en France.

 

Sébastien Abis est aussi consultant pour le CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes), organisation intergouvernementale de 13 Etats oeuvrant pour le développement, la formation technique et la recherche scientifique en Méditerranée, dans laquelle il fut fonctionnaire de 2005 à 2016. Sébastien Abis est par ailleurs conseiller scientifique pour le groupe Futuribles international et membre du comité de rédaction de sa revue. Il est également membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée et du Comité scientifique de l’Association Euromed-IHEDN. Il collabore avec le Cercle Cyclope à Paris et l’Institut européen de la Méditerranée(IEMed) à Barcelone.

 

Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l’IEP de Lille avec un DESS en Études stratégiques européennes piloté par l’IRIS, Sébastien Abis a d’abord travaillé à l’Etat-Major des Armées au sein du ministère français de la Défense en 2004, avant de rejoindre en 2004-2005 le CALAME (Centre d’analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée), puis le CIHEAM de 2005 à 2016. De nationalités française et italienne, son parcours personnel et professionnel l’amène à se rendre à l’étranger très fréquemment depuis de nombreuses années.

 
Analyses
 
 
08.06.2016
Le point de vue de Sébastien Abis
Le secteur de l’agroalimentaire et de l’industrie pharmaceutique et chimique connait une dynamique de fusion–acquisition particulièrement forte actuellement. Quels sont les enjeux d’une telle concentration dans le domaine de l’agriculture ? Deux précisions pour commencer. Le secteur agricole n’échappe pas à la mondialisation, à la globalisation des échanges et à...
 
 
15.05.2016
La Chine manque-t-elle de terres agricoles ? Oui, ce pays ne possède que 8% des sols arables de la planète pour nourrir 20% de la population mondiale. Sa campagne est grignotée par l'urbanisation et la pollution. Depuis 2007, il existe une volonté étatique de sortir des frontières pour s'approvisionner en...
 
 
15.04.2016
L’agriculture est géopolitique. Elle façonne les espaces et les territoires. Sa fonction première – nourrir les hommes – détermine fortement la stabilité et le développement d’un territoire, d’une société ou d’une nation. Cette centralité millénaire des questions agricoles et alimentaires se renforce, bien entendu, en temps de guerres et de...
 
 
29.10.2015
La France doit-elle conserver une production de blé forte ? L'exportation de blé est un atout pour l'influence de la France dans le monde, en cohérence avec ses valeurs de paix. En vendant du blé, nous contribuons à la stabilité politique de pays en développement, l'Égypte notamment. Nos pouvoirs publics...