Chercheurs
 
Samuel Carcanague
English Version
Chercheur à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Samuel Carcanague

Samuel Carcanague est chercheur à l’IRIS, spécialisé sur l’espace post-soviétique et les questions énergétiques.

 

Titulaire d’un master d’Histoire contemporaine de l’Université Paris-IV – La Sorbonne et ancien élève du diplôme Défense, sécurité et gestion de crise de l’IRIS Sup’, il a travaillé au sein de la Direction de l’Union européenne du ministère des Affaires étrangères avant de rejoindre l’équipe de recherche de l’IRIS en 2014.

 

Ses travaux de recherche, principalement menés pour le compte d’institutions publiques et de grandes entreprises françaises, portent sur la politique étrangère russe, et les questions sécuritaires et énergétiques en Asie centrale. Il est coordinateur à l’IRIS du projet GENERATE (Géopolitique des énergies renouvelables et analyse prospective de la transition énergétique), mené en partenariat avec l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) et financé par l’Agence nationale de la Recherche (ANR). Le lancement de ce projet est prévu en janvier 2018 pour une durée de deux ans.

 

Responsable pédagogique du Diplôme Relations internationales 1ère année au sein d’IRIS Sup’, il dispense également des enseignements sur la Russie et l’Asie centrale ainsi que sur la méthodologie de l’analyse et de la recherche.

 

Il est membre du comité de rédaction de La Revue internationale et stratégique.

 
Analyses
 
 
09.03.2017
Le point de vue de Samuel Carcanague
Du 26 au 28 février 2017, le président russe s’est rendu dans trois pays centre-asiatiques : le Kazakhstan, le Tadjikistan et le Kirghizstan. Quels sont les enjeux de la visite de Poutine dans ces trois pays d’Asie centrale et quelle relation Moscou entretient-elle avec eux ? Quid de l’Ouzbékistan et...
 
 
01.09.2016
Maintes fois évoqué, le moment de la succession à la tête de l’Ouzbékistan semble venu. Dimanche 28 août, l’Etat ouzbek a annoncé par communiqué que le président Islam Karimov, au pouvoir depuis 26 ans, était hospitalisé. Cet aveu, chose rare dans ce type de régime, vient très probablement du fait...
Études
Aires de recherche
Asie centrale - Russie - Sécurité - Défense